BFMTV

Élections européennes: Mélenchon veut un "référendum anti-Macron"

-

- - BERTRAND LANGLOIS / AFP

A la veille des "amfis" d'été, le leader de la France insoumise s'en prend à Emmanuel Macron, "le seul à défendre l'Europe à la sauce Merkel".

Jean-Luc Mélenchon lance l'offensive. Dans un entretien au quotidien La Provence, le leader de la France insoumise s'en prend à Emmanuel Macron, dont il veut faire la cible des élections européennes de 2019. Il promet de faire du premier scrutin depuis la présidentielle "un référendum anti-Macron". 

Pour la campagne des européennes de 2019, le parti, qui se réunit dès vendredi pour les "amfis d'été" à Marseille, s'estime déjà en ordre de bataille: les listes sont constituées et l'angle "sera le plus large possible", au sein d'une liste "Maintenant le peuple", alliant des partis de gauche dans plusieurs pays, affirme le député de la cité phocéenne.

"Sur la sortie de l'Otan, les traités budgétaires, la condamnation des gouvernements de coalitions et la règle verte, nous sommes d'accord. Pour nous l'élection sera aussi un référendum anti-Macron", poursuit Jean-Luc Mélenchon.

"Le président de la République "est le seul à défendre l'Europe à la sauce Merkel. Nous ne voulons pas d'une gesticulation pour savoir qui est le plus européen", poursuit-il. "Faire l'Europe en défaisant la France, pour nous, c'est un non catégorique."

"Sanctionner Macron" par le vote

Le message est porté par l'ensemble des cadres du parti. Le député LFI Alexis Corbière a ainsi fustigé sur franceinfo "ceux qui veulent nous faire croire" que lors de ce scrutin "on ne parle pas du tout de la politique du gouvernement".

"On va une fois de plus se faire plaisir en parlant d'un beau rêve qui serait l'Europe avec un E majuscule et des trémolos dans la voix, nous on dit non. On va aussi juger ceux qui soutiennent Emmanuel Macron dans cette élection", et les électeurs qui le souhaitent pourront "le sanctionner" par leur vote, a-t-il ajouté.

A. K. avec AFP