BFMTV

"Ils croient qu'ils sont dans une entreprise": Mélenchon répond à la majorité

Jean-Luc Mélenchon sur le plateau de BFMTV le 22 juillet 2018

Jean-Luc Mélenchon sur le plateau de BFMTV le 22 juillet 2018 - Capture d'écran / BFMTV

Invité de BFMTV ce dimanche, Jean-Luc Mélenchon a répondu aux accusations de la majorité, émises à son encontre après la suspension de l'examen de la révision constitutionnelle à l'Assemblée nationale ce dimanche.

L'affaire Benalla a également des répercussions sur la vie institutionnelle. Ce dimanche, la séance devant porter sur l'examen du projet de réforme de la Constitution a été suspendue à l'Assemblée nationale, comme le réclamait l'opposition. 

Une situation qui a irrité les membres de la majorité, comme Gilles Le Gendre, le vice-président de LAREM à l’Assemblée nationale. Ce dernier considère que l'opposition cherche juste à prendre une revanche politique à la suite de sa défaite à la présidentielle l'année passée. 

"Ils ne supportent pas qu'il y ait une opposition"

Des propos fermement réfutés par Jean-Luc Mélenchon, le président du groupe La France Insoumise à l'Assemblée nationale, qui a répliqué par une attaque à l'encontre de la majorité sur le plateau de BFMTV ce dimanche:

"Ils ne supportent pas qu’il y ait une opposition, ils croient qu’ils sont dans une entreprise. Alors dans une entreprise on vous donne un ordre, si vous n’êtes pas d’accord vous le dites, puis après on obéit.
Là c’est l’Assemblée nationale, on ne donne pas d’ordre à des députés. Il y a un débat, il faut qu’ils acceptent qu’il y ait une contradiction. Le Président de la République doit accepter que le Parlement existe. Hors justement sa réforme consiste à diminuer encore son pouvoir en liquidant le tiers des députés", s'est-il agacé.
C. P.