BFMTV

EDITO - La lettre aux Français est un fait politique totalement "inédit" et "inouï"

La lettre a été publiée quelques jours avant le début du grand débat national

La lettre a été publiée quelques jours avant le début du grand débat national - BFMTV

BAROMETRE DES EDITORIALISTES. Christophe Barbier et Laurent Neumann analysent la lettre aux Français d'Emmanuel Macron, dévoilée ce dimanche soir.

Emmanuel Macron, dans sa lettre aux Français sur le grand débat national diffusée dimanche soir, a proposé d'encadrer cette consultation autour d'une trentaine de questions, qu'il formule précisément, sur des thèmes comme la démocratie, la transition écologique, la fiscalité ou l'immigration. 

Il trace aussi des lignes rouges mais ouvre la porte à des réformes importantes comme le référendum d'initiative citoyenne. Pour nos éditorialistes, il s'agit d'une fait totalement nouveau et audacieux. 

EDITO - La lettre aux Français est un fait politique "totalement inédit"
EDITO - La lettre aux Français est un fait politique "totalement inédit" © BFMTV

"C’est totalement inédit. Nous n’avons jamais vécu cela dans l’Histoire de la Ve république, un Président qui dans son mandat interroge les Français, où les réinterroge puisqu’avant une campagne vous les interrogez aussi pour piloter son quinquennat. Nous aurons, au bout du processus et si tout marche bien, un complément, une réorganisation de programme rédigé par les Français, ça c’est inédit."

"Parler de l’immigration c’est aussi un moyen de venir sur le terrain de Marine Le Pen qui caracole en tête dans les sondages pour les européennes et qui vient de lancer sa liste, il y a un côté habileté politique. On a l’impression que Macron est en pré-campagne, avec son mouvement, il faisait sortir les nouvelles aspirations de la nation. Ça a plutôt bien marché puisqu’il a été élu, il essaie de reproduire ce genre de manœuvre, d’opération, du consommateur jusqu’au producteur."

"Ce qui est intéressant c’est que dans les 35 questions posées il y a des choses audacieuses. Oser dire aux Français ‘allez, supprimons des impôts, mais dites-moi lesquels, et dites-moi quelles dépenses on va supprimer en face.’ Avoir l’audace de remettre l’immigration dans le débat alors qu’une sorte de pudeur idéologique l’avait retiré il y a quelques semaines. Maintenant, c’est aux Français de s’en emparer. Si les gilets jaunes ne participent pas, les absents ont quand même toujours tort."

EDITO - La lettre aux Français est un fait politique "totalement inédit"
EDITO - La lettre aux Français est un fait politique "totalement inédit" © BFMTV

"Si on veut être honnête, cette lettre dit qu’on est peut-être à un tournant majeur du quinquennat d’Emmanuel Macron. Il est arrivé au pouvoir avec un programme, et il dit dans cette lettre aux Français ‘dites-moi tout ce que vous avez sur le cœur.' Il y a 35 questions mais toutes les questions sont ouvertes et il promet qu’il est capable de changer de programme. Imaginez que l’on se soit dit ça il y a deux mois ou trois mois, c’est une forme de victoire pour tous ceux qui manifestent dans la rue. Il est prêt à entendre tout ça. On peut le croire sur parole ou en douter comme le fait l’opposition."

"L’ISF n’est pas cité, il parle des mesures liées à l’investissement. Evidemment, il en renie par le programme sur lequel il a été élu mais c’est un fait politique inouï, il dit qu’il est prêt à changer tout cela. Il y met un préalable, la fin des violences, mais il n’y a pas de questions interdites. En revanche, il se lie pieds et mains car après avoir écrit cette lettre, il ne pourra pas dans deux mois ne pas tenir compte de tout ce qui sera remonté. A l’inverse, les oppositions ne pourront pas se pincer le nez avec le débat, ils devront y participer et écouter les Français."

"La lettre ne dit pas comment les informations vont remonter, comment ça va se traduire. Il fait une sorte de promesse et les Français lui remontreront cette lettre dans deux mois en lui disant 'vous ne pouvez plus faire autrement.’"

Hugo Septier