BFMTV

Des députés en colère face au silence du numéro un de la viande en audition

Lors de son passage en commission des Affaires économiques à l'Assemblée nationale, le fils du PDG du groupe Bigard s'est enfermé dans un silence quasi-complet jeudi face aux députés.

Maxence Bigard, fils du PDG du groupe éponyme, s'est enfermé dans un silence quasi-complet à la Commission des Affaires économiques ce jeudi, à l'Assemblée. 

Le représentant du groupe leader sur le marché de la viande a répondu à demi-mots aux députés de la Commission, quand il n'a pas complètement ignoré certaines de leurs questions.

Ce silence a fini par agacer François Ruffin, député La France Insoumise (LFI), qui l'interrogeait sur un rapport présenté au CHSCT d'un de leurs sites, faisant état de souffrances physiques et morales parmi les employés.

"Je vous remercie pour ce rapport, j'en prends acte, je prends acte de vos questions également", a simplement répondu Maxence Bigard.

"Ce rapport, j'imagine que vous l'avez déjà eu entre les mains", a rétorqué François Ruffin. "Il porte quand même des accusations assez lourdes sur le comportement de l'encadrement, de la direction du groupe Bigard à l'égard de ses salariés. On peut quand même avoir une réaction aujourd'hui du groupe Bigard", a-t-il insisté.

Face à l'absence de réponse du représentant du groupe, le député MoDem Richard Ramos est venu en renfort: "Nous sommes ici dans la fabrique de la loi. La loi vous oblige à déposer vos comptes. Vous ne répondez pas à la question si vous les déposez (ou non), donc je considère que votre non-réponse est une réponse", a-t-il déclaré.

"Comment voulez-vous qu'on puisse travailler avec vous sur de la transparence si vous-même, devant la représentation nationale, devant les élus que nous sommes, vous ne répondez pas à nos questions?", a-t-il lancé.

"On est dans Le Parrain ou dans une commission?"

Après une réponse laconique de Maxence Bigard au député LR Fabien Di Filippo, François Ruffin s'est exclamé: "On est dans Le Parrain ou dans une commission d'audition à l'Assemblée nationale?"

"(La maison Bigard) ne peut pas mépriser le débat démocratique. Et la tonalité et la civilité des réponses dans une commission des Affaires économiques, j'ai cinq ans de retour, c'est la première fois que je vois cette attitude", a appuyé le député Nouvelle Gauche Dominique Potier, assurant sa "solidarité" à ses collègues. 

Un silence qui a perturbé jusqu'au président de la Commission, le député LREM Roland Lescure, qui a remercié non sans ironie Maxence Bigard. "On peut vous remercier d'être venu, ça c'est la bonne nouvelle. C'est vrai que j'aurais aimé que les réponses soient plus loquaces", a-t-il conclu.

Pourtant, lors de sa présentation, Maxence Bigard avait indiqué qu'il avait la "charge de répondre aussi bien que possible à (leurs) questions et autant que (son père) aurait pu le faire".

Liv Audigane