BFMTV

Delphine Horvilleur: "Simone Veil a incarné une parole publique sur la Shoah"

La rabbin Delphine Horvilleur invitée de BFMTV, le 5 juillet 2017.

La rabbin Delphine Horvilleur invitée de BFMTV, le 5 juillet 2017. - BFMTV

La rabbin Delphine Horvilleur était présente ce matin aux obsèques de Simone Veil. Elle témoigne d'un "moment d'émotion et de recueillement" pour une femme "dont la dignité inspire".

Elle était présente ce mercredi matin aux obsèques de Simone Veil aux Invalides et au cimetière de Montparnasse. La rabbin Delphine Horvilleur, qui a aidé les fils de la femme politique à prononcer "la prière des endeuillés", a raconté l'émotion qui régnait lors de la cérémonie privée.

"C'était un moment d'émotion et de recueillement. De témoignage aussi, puisqu'une grande amie de Simone Veil, elle aussi rescapée d'Auschwitz, a apporté son témoignage d'amie et de survivante. C'était le plus beau témoignage qu'on puisse imaginer après cette cérémonie aux Invalides", a-t-elle raconté sur BFMTV, ajoutant que les gens présents "ont été bouleversés les uns les autres parce qu'elle représente".

"Une personne dont la dignité inspire"

Delphine Horvilleur a décrit une femme qui "a illustré un engagement juif par ses combats", estimant que Simone Veil est "un mensch", c'est-à-dire un guide "pour les générations à venir", "une personne dont la dignité vous inspire".

"Pour beaucoup de petits-enfants de la Shoah, elle a représenté la possibilité qu'il y ait une parole publique après beaucoup de silences. Elle a incarné cette parole publique sur la Shoah qui nous a permis de devenir les témoins des témoins", estime-t-elle.

Selon elle, Simone Veil, par ses paroles et ses témoignages, "permet à cette lutte de perdurer". Mais Delphine Horvilleur ne réduit pas le combat de l'ancienne femme politique à la Shoah, et assure qu'"elle avait la capacité particulière de croiser notre histoire, nos biographies".

"Elle a représenté à beaucoup de femmes la possibilité d'oser se tenir là où d'autres femmes ne s'étaient pas tenues. Ce qui est valable dans le monde politique est valable dans le monde religieux et dans bien d'autres domaines, où la voix des femmes est souvent étouffée. Elle a incarné quelque chose de la possibilité de devenir soi, d'accéder pleinement à la voie féminine", a-t-elle déclaré.

La rabbin s'est notamment remémorée son discours devant l'Assemblée nationale, dans lequel elle s'excuse d'être à la tribune dans un hémicycle très majoritairement masculin. "Elle a ouvert une voie, un peu comme si une fée s'était penchée sur le berceau de bien des femmes. C'est une promesse de rédemption qui s'est penchée sur nos berceaux", a conclu Delphine Horvilleur.

Florian Huvier