BFMTV

Dans le Val-de-Marne, Darmanin promet que "les trafiquants de drogue vont arrêter de dormir"

Le ministre de l'Intérieur s'est rendu mercredi soir auprès des policiers qui luttent contre les trafics de drogue dans les quartiers. Il a promis un combat sans relâche contre cette "gangrène".

"Oui il y a la police, et on est venu nombreux pour arrêter les gens qui font des bêtises." Gérald Darmanin s'est voulu pédagogique avec une fillette s'étonnant de la présence d'un grand nombre de policiers dans son quartier d'Ivry-sur-Seine de policiers ce mercredi soir, lors d'une visite du ministre de l'Intérieur, qui a multiplié les visites auprès des forces de l'ordre depuis sa nomination.

Cette nouvelle opération fait suite à un contrôle des forces de l'ordre qui luttent quotidiennement dans le Val-de-Marne contre les trafics de drogue notamment dans la cité du Moulin, particulièrement touché par ces trafics.

"Ce sont bien les trafiquants de drogue qui vont arrêter de dormir et qui vont laisser dormir les honnêtes gens, a martelé le ministre de l'Intérieur devant la presse. Il faut qu’ils sachent que cette gangrène qui touche les quartiers, qui touche les adolescents, qui touche les personnes qui veulent vivre dans la République, doit connaître un combat quotidien."

Opération de contrôle

Juste avant l'arrivée du ministre de l'Intérieur, les policiers du Val-de-Marne, qui ont réalisé ces derniers jours une belle affaire, ont procédé à un contrôle: une quinzaine de jeunes, certains consommateurs de drogue, ont été retenus le temps de la visite ministérielle. Rien ne pouvant leur être reproché.

Gérald Darmanin lui est accompagné des policiers expliquant leur travail au quotidien: lui est présenté un chien de la brigade cynophile qui déterre une petite quantité de cannabis cachée dans un massif de fleurs, avant une visite dans les caves des immeubles où les trafiquants ont l'habitude de cacher leur drogue et enfin une visite du commissariat de Créteil.

"Ne rien lâcher"

Le ministre croise également une mère et sa fillette qui lui demandent d'agir. "C'est devenu un quartier catastrophique", déplore celle qui vit depuis 20 ans à la cité du Moulin. "Je vais écrire à votre maire demain", lui assure Gérald Darmanin, lorsqu'elle lui fait constater qu'il n'y a pas de caméras de vidéosurveillance installées dans le quartier. Un ministre qui assure qu'il répétera ce type de visite auprès des policiers sera renouvelé toutes 2 à 3 fois par semaine.

Pour le ministre de l'Intérieur, la vidéosurveillance est l'un des ingrédients de la lutte contre le trafic de drogue. Il assure que dans cette lutte contre ce phénomène, "il ne faut rien lâcher", notamment avec l'aide des élus locaux et de la justice. Gérald Darmanin rappelle qu'à partir du 1er septembre, les policiers et gendarmes pourront délivrer une amende forfaitaire à tous les consommateurs qui sera pris avec du cannabis et de la cocaïne, que se soit "dans les quartiers de Créteil ou dans le XVIe arrondissement de Paris".

https://twitter.com/justinecj Justine Chevalier Journaliste police-justice BFMTV