BFMTV

Covid-19: selon Gabriel Attal, il pourrait y avoir des mesures de "restrictions supplémentaires"

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, le 28 septembre 2020 à Paris

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, le 28 septembre 2020 à Paris - Bertrand GUAY © 2019 AFP

Le porte-parole du gouvernement a fait savoir, ce lundi, que de nouvelles mesures de restriction pour lutter contre le coronavirus pourraient être annoncées mercredi par le chef de l'État, alors que celui-ci doit prendre la parole à la télévision.

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a affirmé ce lundi qu'il "pourrait y avoir des mesures supplémentaires" pour lutter contre l'expansion de l'épidémie de coronavirus dans les villes les plus touchées, refusant toutefois d'en dire plus pour l'instant.

"Oui, à un moment donné, il faudra prendre des mesures supplémentaires si la circulation que nous constatons ces derniers jours encore se confirme et s'accélère encore", a-t-il expliqué sur RTL, interrogé sur les villes où le virus circule très vite, comme Paris.

Vers un nouveau tour de vis?

"Oui, il pourrait y avoir des restrictions supplémentaires", a-t-il répété, en réponse à une question sur un éventuel nouveau tour de vis pour les commerces, les bars et les lieux publics.

"Maintenant, je ne peux pas vous faire les annonces, ce n'est d'ailleurs pas mon rôle de les faire", a ajouté Gabriel Attal.

Pour le porte-parole, ce qui "guide" les décisions du gouvernement "c'est de protéger la santé des Français, de faire en sorte que l'on ne mette pas les Français dans une situation de risque comme celle que l'on a vécue avant le confinement".

Un Conseil de défense prévu mardi matin

Interrogé sur la possibilité d'un Conseil de défense mardi, le porte-parole n'a pas confirmé la date, s'en tenant à un Conseil de défense à l'Elysée prévu avant la prise de parole mercredi soir du président Emmanuel Macron à la télévision. Mais selon nos informations, le Conseil de défense devrait bien avoir lieu mardi matin. "Chaque semaine, il y a un Conseil de défense qui se réunit, qui prend des décisions annoncées dans la foulée (...)", a-t-il souligné. "Et cette semaine, il y a l'expression du président de la République", a-t-il répondu.

Jean Castex a exhorté lundi matin les Français à plus de vigilance face à une "deuxième vague forte" de Covid-19, sans exclure des reconfinements locaux. "Rien ne doit être exclu quand on voit la situation dans nos hôpitaux", a également prévenu le chef du gouvernement.

Jeanne Bulant avec AFP Journaliste BFMTV