BFMTV

Covid-19: promesse d'une meilleure concertation avec les maires après la rencontre Baroin - Castex

Le maire de Troyes et président de l'association des maires de France (AMF) François Baroin (D) lors d'une rencontre avec le Premier ministre Jean Castex (G), le 30 septembre 2020 à Paris

Le maire de Troyes et président de l'association des maires de France (AMF) François Baroin (D) lors d'une rencontre avec le Premier ministre Jean Castex (G), le 30 septembre 2020 à Paris - Alain JOCARD © 2019 AFP

"L'État ne peut pas considérer que la concertation c'est un coup de fil une demi-heure avant" l'annonce de restrictions, a déclaré François Baroin, président de l'AMF, à la sortie de la réunion.

L'Association des maires de France et Jean Castex ont convenu mercredi de "corriger et reprendre le lien" entre l'État et les élus locaux, après un coup de froid né de l'annonce de nouvelles restrictions en raison de l'épidémie, a déclaré le président de l'AMF François Baroin.

"Du relâchement de la part de l'État "

"Je suis satisfait des conditions de l'échange que nous avons eu avec le Premier ministre qui a convenu qu'il fallait corriger et reprendre ce lien", a indiqué François Baroin à l'issue d'une heure d'entretien à Matignon.

L'AMF avait sollicité cette réunion "en urgence", l'association déplorant avoir été mise "devant le fait accompli" des restrictions prononcées la semaine passée dans la métropole d'Aix-Marseille et en Guadeloupe notamment.

"Ce qui s'est passé la semaine dernière avait provoqué beaucoup de réactions très négatives de la part des élus", a insisté François Baroin. "Depuis la sortie de l'été il y a (...) certainement eu du relâchement de la part de l'État, dans sa représentation locale comme dans sa prise de parole publique au cours de ces derniers jours, ce qui a altéré cet esprit de travail main dans la main", a-t-il déploré.

Des points réguliers dans les départements

"L'État ne peut pas considérer que la concertation c'est un coup de fil une demi-heure avant. L'État ne peut pas considérer que l'action en commun c'est: je prends la décision et je vous en informe", a encore poursuivi le maire (LR) de Troyes, se félicitant de l'issue de la réunion.

Jean Castex et l'AMF ont notamment décidé que se tiendraient dans chaque département des points réguliers sur la situation sanitaire entre élus locaux, représentants des agences régionales de santé et préfets.

"Nous avons rappelé que nous avions vocation à concerter le plus largement possible l'ensemble des élus lorsque le virus circule (...) pour discuter ensemble des mesures qui nous semblent les plus à même d'assurer la sécurité des Français", a souligné à la sortie le ministre de la Santé Olivier Véran.

D'autres rencontres avec des maires

Ce dernier doit tenir jeudi à 18h00 sa conférence de presse hebdomadaire, qui pourrait acter d'un nouveau tour de vis en fonction de la dégradation des indicateurs sanitaires. Entre-temps, plusieurs maires et présidents de métropole auront rendez-vous avec Jean Castex.

Après l'édile de Marseille Michèle Rubirola, qui s'est entretenue par téléphone avec le Premier ministre mercredi après-midi, Anne Hidalgo (Paris), Martine Aubry (Lille), Grégory Doucet et Bruno Bernard (ville et métropole lyonnaise) se rendront successivement à Matignon jeudi matin.

Eric Piolle (Grenoble) et Jean-Luc Moudenc (Toulouse) doivent, eux, échanger par visio-conférence avec Jean Castex.

S. V. avec AFP