BFMTV

Coronavirus: Jean Castex va recevoir des maires de grandes agglomérations ce jeudi

Jean Castex le 14 septembre 2020.

Jean Castex le 14 septembre 2020. - STEPHANE DE SAKUTIN

L'objectif est de s'entretenir d'"éventuelles adaptations" des mesures de restriction en raison de l'épidémie de Covid-19.

Jean Castex va recevoir successivement, ce jeudi à partir de 8h30, des maires de grandes agglomérations. L'objectif est de s'entretenir d'"éventuelles adaptations" des mesures de restriction en raison de l'épidémie de Covid-19, a annoncé mercredi Matignon, comme avec la maire de Marseille Michèle Rubirola ce mercredi après-midi.

Parmi les édiles qui seront entendus, essentiellement en visioconférence, il y aura la maire parisienne Anne Hidalgo, le maire de Lyon Grégory Doucet et Bruno Bernard, le président de la métropole de Lyon, le maire de Grenoble Éric Piolle et le président de la métropole Christophe Ferrari, ainsi que la maire de Lille Martine Aubry avec le président de la métropole lilloise Damien Castelain.

Les maires seront accompagnés pour ces réunions des directeurs généraux des Agences régionales de santé et des préfets de départements.

Concertation avec les élus

L'AFP précise que l'objectif est aussi d'ouvrir "la concertation avec les élus, pour évaluer les mesures contraignantes" qui ont déjà été mises en place dans ces villes "et discuter d'éventuelles adaptations, des mesures de renforcement si les indicateurs venaient à évoluer défavorablement", a-t-on précisé dans l'entourage du Premier ministre.

Mais, fait-on savoir de même source, cela ne préfigure pas forcément "une bascule de seuil" accompagnée de nouvelles restrictions annoncées jeudi, alors qu'Olivier Véran doit s'exprimer jeudi soir pour sa conférence de presse désormais hebdomadaire.

Paris, où les indicateurs continuent de se dégrader, pourrait faire l'objet d'un tour de vis supplémentaire. Déjà placée en zone d'alerte renforcée, la ville pourrait passer en alerte maximale.

Le fait de recevoir les maires de ces grandes villes est également une manière de répondre aux critiques qui ont été formulées à l'égard de l'exécutif par les élus marseillais, qui ont reproché au gouvernement le manque de concertation la semaine passée après la décision de fermer les bars et restaurants de la métropole d'Aix-Marseille.

Anne Saurat-Dubois avec Clarisse Martin et AFP