BFMTV

Cotisations familiales: «Un milliard de moins» pour les entreprises, annonce Touraine chez Bourdin

La ministre des Affaires sociales et de la Santé Marisol Touraine.

La ministre des Affaires sociales et de la Santé Marisol Touraine. - -

Ce mercredi matin sur RMC et BFMTV, Marisol Touraine a réagi aux difficultés de la Sécurité sociale, qui doit réduire son train de vie, et à la réforme des retraites, présentée aujourd’hui en Conseil des ministres.

Invitée sur RMC et BFMTV, Marisol Touraine doit trouver des solutions pour combler le déficit de la Sécurité sociale alors que la Cour des comptes propose de dérembourser totalement les lunettes. La ministre des Affaires sociales et de la Santé conduit aussi la réforme des retraites, critiquée à gauche et à droite.

Sur la Sécurité sociale

8h56 - Marisol Touraine : « La Sécurité sociale couvre en moyenne 75% des frais. Il faut progresser, avec une meilleure prise en charge, notamment pour l’optique et le dentaire, et maintenir la qualité de prise en charge à l’hôpital ».

Les mutuelles vont augmenter de 2 à 3% l’année prochaine.

8h55 - Marisol Touraine : « Chaque salarié, d’ici 2016, pourra compter sur une mutuelle de qualité grâce à une entreprise. Je veux que les chômeurs et les jeunes y aient accès aussi ».

Sur les lunettes

8h54 - Marisol Touraine : « Il n’y aura pas de nouveau déremboursement, le problème est aussi qu'il faut que le coût des lunettes diminue. Il n’est pas normal qu’on paye une paire de lunettes 30 euros en Espagne et 80 en France ».

L’intérêt médical des médicaments écrits sur les boites ?

8h52 - Marisol Touraine : « C’est une bonne idée, sur laquelle nous travaillons ».

8h52 - Marisol Touraine : « Le déficit de la Sécurité sociale sera connu dans quelques jours, il était de 17,5 milliards d'euros l'année dernière, sans doute du même ordre cette année. Il y aura toute une série de mesures. Certains ont une imagination sans limite, mais pas question de cumuler les taxes [notamment sur les boissons énergisantes, ndlr]. Il y a des économies à faire sur l'hôpital, sur le médicament ».

6 milliards d’euros à trouver pour l’Assurance maladie.

8h51 - Marisol Touraine : « Certaines viendront du système de retraite, de la politique familiale, une réforme déjà annoncée. L’année dernière, 2,5 milliards d’euros ont été trouvés, sans un seul déremboursement ou une nouvelle franchise. Des économies sont réalisées ».

Sur les retraites

8h49 - Marisol Touraine : « Nous voulons mettre en place un numéro unique, pour fin 2016. Chaque Français saura sur combien il peut compter en matière de retraite, et le jour de départ, il déposera une demande unique qui rassemblera tout. Ensuite, le versement de sa retraite sera simplifié ».

Sur les baisses de charges pour les entreprises. Certaines charges vont basculer sur une autre assiette.

8h47 - Marisol Touraine : « Nous allons diminuer la part des cotisations des entreprises qui viennent financier les politiques familiales. Ce sera de l’ordre d’un milliard au total. Ces frais seront ensuite assumés par la politique de l’Etat. Les entreprises n’ont pas à supporter les charges familiales ».

Sur le compte pénibilité. 20% des salariés font un travail pénible.

8h45 - Marisol Touraine : « Ces risques sont clairement identifiés, les organisations syndicales et patronales se sont mises d’accord sur les critères de pénibilité. Les entreprises participeront au financement de ce compte. Le montant global de ce compte est d’environ 800 millions d’euros d’ici 2020 ».

8h43 - Marisol Touraine : « Même celui qui travaille à temps partiel, aussi, on lui demandera aussi un petit effort. Je ne le cache pas. Pour les retraités, l’effort est concentré sur 6 mois et ne sera pas reproduit en 2015, les retraites seront revalorisées au 1er octobre. Le débat parlementaire va avoir lieu, il faut préserver l’équilibre d’ensemble ».

8h42 - Marisol Touraine : « Il y a une inquiétude sur le fait de savoir si on pourra avoir une retraite sérieuse. Les retraités se sont interrogés, le niveau des retraites sera préservé. C’est aussi répondre aux injustices, aux attentes des femmes, aux préoccupations de ceux qui sont confrontés à des métiers pénibles ».

8h41 - Marisol Touraine : « Oui, un effort est demandé aux Français dans les années qui viennent. Pour quelqu’un qui a un revenu au SMIC, cela représente 2 euros par mois pour sauver notre régime de retraite ».

8h40 - Marisol Touraine : « L’année prochaine, le budget, c’est 18 milliards d’efforts : 15 milliards d’économies, 3 milliards de recette fiscales, dont deux qui proviendront de la lutte contre la fraude. Donc il n’y aura qu’un seul milliard qui proviendra d’impôts nouveaux ».

Les impôts vont-ils augmenter en 2014 ?

8h37 - Marisol Touraine : « Il y aura une quasi stabilité fiscale. Le rétablissement des comptes de nos retraites passe par une légère hausse des prélèvements jusqu’en 2020. Notre obsession, c’est de renouer avec la croissance ».

Revivez aussi l'émission Bourdin & Co de ce mercredi matin.

M. Chaillot