BFMTV

Coronavirus: Ciotti lance un cri d'alarme au gouvernement contre le "tout laissez-faire"

Interrogé sur BFMTV, le député LR des Alpes-Maritimes reproche à Emmanuel Macron d'imposer ses décisions à l'exécutif sans concertation.

La droite cherche le bon angle pour critiquer la gestion de l'épidémie du gouvernement. Et, par là même, introduire un coin dans la relation entre Emmanuel Macron et Jean Castex. Ce mardi sur BFMTV, le député Eric Ciotti a tancé l'excès de verticalité supposé du chef de l'État dans ses dernières décisions visant à combattre la propagation du Covid-19.

"On a le sentiment aujourd'hui que, contrairement à ce qui avait été fait au printemps, il y a une décision qui vient directement du président de la République. Je ne pense pas qu'elle soit partagée par le Premier ministre ni par le ministre de la Santé", a glissé l'élu Les Républicains des Alpes-Maritimes.

Ce faisant, Eric Ciotti fait référence aux récentes révélations concernant les désaccords de vues entre Emmanuel Macron et Olivier Véran, lequel souhaitait imposer la fermeture des bars et des restaurants à Bordeaux et Marseille, où circule le virus de manière importante. La demande avait été rejetée par le président de la République durant un Conseil de défense, comme l'a révélé BFMTV.

"Tous les spécialistes sont pessimistes"

Le député LR a ensuite donné son sentiment en tant que rapporteur au sein de la commission d'enquête parlementaire sur la gestion de l'épidémie, à l'Assemblée nationale:

"Je crois que le pire est devant nous, (...) tous les spécialistes sont extrêmement pessimistes. Donc je lance un cri d'alerte et d'alarme, en disant au gouvernement qu'on ne peut pas aller dans le tout laissez-faire comme, aujourd'hui, cela semble être la doctrine officielle."
Jules Pecnard Journaliste BFMTV