BFMTV

Confinement: deux maires franciliens demandent l'autorisation de rouvrir leurs massifs forestiers

Forêt (photo d'illustration)

Forêt (photo d'illustration) - MARCEL MOCHET / AFP

Les maires de Saint-Germain-en-Laye et de Fontainebleau demandent la réouverture de leurs forêts à l'approche du déconfinement.

À presque une semaine de la date choisie par l'exécutif pour le déconfinement de la France, deux élus franciliens demandent la réouverture des forêts situées autour de leur ville, dès le 11 mai, et même plus tôt, si possible.

Arnaud Péricard, le maire DVD de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) et Frédéric Valletoux, son homologue (LR) de Fontainebleau (Seine-et-Marne) ont ainsi envoyé un courrier dans ce sens, cette semaine, au préfet de Police de Paris Didier Lallement, rapporte ce samedi Le Parisien dans son édition Ile-de-France & Oise. 

"Nous sommes convaincus que ces espaces sont totalement adaptés à la distanciation sociale, bien plus que les rues de nos villes qui risquent d'être envahies par les promeneurs et les joggeurs", ont-ils expliqué au quotidien.

Un assouplissement des arrêtés demandé

Depuis la publication de deux arrêtés, fin mars, les massifs forestiers sont interdits d'accès, tout comme les parcs et les jardins, dans les deux départements où sont situées les villes. Les deux édiles souhaitent donc un assouplissement de cet arrêté qu'ils devront plaider auprès de leur préfet respectif. 

Mardi dernier, lors de sa prise de parole devant les députés, Edouard Philippe a indiqué que les parcs et jardins "ne pourront ouvrir que dans les départements où le virus ne circule pas de façon active". La même règle devrait donc probablement s'appliquer aux massifs forestiers. 

Or, les Yvelines et la Seine-et-Marne font partie des départements placés en zone rouge par le gouvernement, selon la dernière version de la carte du déconfinement présentée vendredi par Jérôme Salomon

Clément Boutin