BFMTV

CAFE POLITIQUE - Comment VGE a failli mourir à cause d'un panda

Valéry Giscard d'Estaing, ancien président de la République française, sur le plateau de BFMTV le 23 décembre 2012.

Valéry Giscard d'Estaing, ancien président de la République française, sur le plateau de BFMTV le 23 décembre 2012. - -

Chaque matin, BFMTV.com sélectionne pour vous le meilleur de l'information politique. Aujourd'hui, VGE raconte comment il a failli être "terrassé" par un panda, une dernière manifestation pour Frigide Barjot et le grand écart d'une élue marseillaise.

Frigide Barjot, la der des ders?

Un dernier tour de piste et puis s'en va? Jeudi, Frigide Barjot a estimé que la manifestation contre le mariage homosexuel prévue dimanche pourrait bien être la dernière. "En tout cas, ce sera celle qui clôturera cette étape", a-t-elle expliqué au micro de BFMTV.

"La loi est promulguée, elle n'est pas contestée dans son application", a continué l'égérie de la "Manif pour tous". "J'appelle tous ceux qui ont manifesté à ne pas aller perturber les cérémonies", a-t-elle ajouté.

Autre indicateur que cette manifestation pourrait bien être la dernière de la "Manif pour tous": un sondage souligne que 62% des Français souhaitent l'arrêt des manifestations contre le mariage homosexuel.

Comment Valéry Giscard d'Estaing a failli mourir à cause d'un panda

Valéry Giscard d'Estaing risquant sa vie face à un panda... L'anecdote rapportée par l'ancien président de la République lui-même a beaucoup amusé son auditoire.

"Ma fille se trouvait en stage au zoo de Vincennes, où des pandas avaient été envoyés au président Pompidou. J'ai voulu entrer dans leur cage pour prouver le courage d'un président", a dévoilé Valéry Giscard d'Estaing, mardi à Blois. "Dans la seconde, un panda m'a sauté dessus", a-t-il poursuivi, rapporte La Nouvelle République qui a filmé les confidences de l'ancien président.

"Heureusement", le gardien est intervenu et "je me suis échappé". "Mais imaginez ce qu'eussent été les commentaires, si j'avais été terrassé par l'animal", a-t-il plaisanté en guise de conclusion.

Une candidate Front de gauche rejoint le... Front national

D'un front à l'autre. Candidate communiste lors des dernières législatives à Marseille, Anna Rosso-Roig se présentera finalement sous les couleurs du FN pour les municipales de 2014, rapporte le site d'actualités marseillais Marsactu. Un virage détonnant que la candidate explique par sa foi religieuse.

"Je n'ai pas agi par opportunisme. Je suis préoccupée par la montée de l'islam en tant que catholique pratiquante. Le Front de gauche ne défend pas nos valeurs traditionnelles et notamment religieuses", explique Anna Rosso-Roig. Si elle a finalement été séduite par Marine Le Pen, la nouvelle venue au FN reconnaît avoir été un temps tentée par le Parti chrétien-démocrate de Christine Boutin... mais l'a trouvé "trop rétrograde".

Sandrine Cochard