BFMTV

CAFÉ POLITIQUE - 2017: Raffarin parie sur Sarkozy, et Fillon... sur Fillon

François Fillon se verrait décidément bien Président en 2017.

François Fillon se verrait décidément bien Président en 2017. - -

Chaque matin, BFMTV.com sélectionne pour vous le meilleur de l'information politique. Aujourd'hui, François Fillon se rêve en chef d'Etat, Jean-Pierre Raffarin mise sur Sarkozy et Anne Hidalgo fait sa cuisine à Paris.

> Fillon dans les starting-blocks pour 2017

Dans un long entretien donné à l'hebdomadaire Paris Match à paraître en kiosques jeudi, François Fillon se dit "totalement" déterminé à aller jusqu'au bout, car, explique-t-il "le sort de la France (l)’alerte".

Prêt pour l'élection présidentielle de 2017, l'ancien Premier ministre, serein et soutenu par sa famille, admet avoir envisagé de changer de vie: "J’avais dit à Nicolas Sarkozy que s’il gagnait l’élection présidentielle, je partirais dans le privé", révèle-t-il. Les rapports seraient-ils tendus entre les deux hommes? Toujours est-il que l'ancien chef de gouvernement avoue parler "un peu moins" à Nicolas Sarkozy depuis deux mois.

En revanche il entend bien "parler avec tous" à l'avenir: Jean-Louis Borloo, François Bayrou et les électeurs du Front National. A bon entendeur... François Fillon, qui affirme avoir passé 18 mois "sur les routes de France", annonce déjà qu'il sortira un livre à l'automne 2014.

> Raffarin soutient Sarkozy

Dans les rangs de l'UMP il y a ceux qui prennent leurs distances avec l'ancien président... et ceux qui misent à nouveau sur le même cheval. Dans les colonnes du Monde, c'est un autre Premier ministre, Jean-Pierre Raffarin, qui estime que la "probabilité d'un retour de Nicolas Sarkozy n'est pas nulle" et son bilan "globalement positif". D'ailleurs, il "n'aurait jamais dû perdre l'élection présidentielle de 2012", juge Jean-Pierre Raffarin.

Cajôleur, l'ancien Premier ministre placerait-il ses pions pour le prochain quinquennat?

> Hidalgo zappe les électeurs du Ve arrondissement

La candidate à la mairie de Paris a décidé de faire un cadeau à Marie-Christine Lemardeley qui pourra se présenter à la mairie du Ve arrondissement... sans passer par les primaires internes, révélait Le Lab ce mardi. Le 10 octobre, les autres militants socialistes de chaque section désigneront par un vote leurs têtes de liste par arrondissement.

Marie-Christine Lemardeley, résidente de l'université Sorbonne nouvelle-Paris III, non encartée au PS, aura la difficile tâche de conquérir cet arrondissemnt, traditionnellement de droite. Sa candidature devrait être validée par le bureau fédéral, le 2 septembre. Et tant pis pour Bernard Rullier, socialiste implanté de longue date qui comptait bien déposer sa candidature!

> Woerth tacle la "boite à injustice" du gouvernement

L'ancien ministre du Travail détourne ce matin la "boîte à outils" de François Hollande contre le chômage pour dénoncer la "boîte à injustice" du gouvernement. Sur i-Télé, Eric Woerth juge sévèrement la création du compte pénibilité proposé par Jean-Marc Ayrault: "le stress du cadre, le déplacement de deux heures pour aller à son travail dans le train, le métro qui vous bouffe la vie, il sera dans le compte pénibilité? Evidemment que non!", s'est-il emporté. "Ce qu'il fait sur la pénibilité, c'est une boîte à injustice pour tous les Français" a-t-il considéré.

A.D.