BFMTV

Avec le départ de Griveaux et Mahjoubi du gouvernement, la bataille de Paris est lancée chez LaREM

Mounir Mahjoubi et Benjamin Griveaux lorgnent tous deux sur la mairie de Paris.

Mounir Mahjoubi et Benjamin Griveaux lorgnent tous deux sur la mairie de Paris. - Patrick KOVARIK / AFP

En ligne de mire des deux hommes: la commission d'investiture de La République en marche qui décidera en juin du candidat à la Mairie de Paris.

L'Elysée a officiellement annoncé les départs du gouvernement de Benjamin Griveaux et Mounir Mahjoubi ce mercredi, peu avant 20 heures. En démissionnant, les deux hommes, qui depuis plusieurs semaines ne cachent pas leur souhait de candidater à l'investiture LaREM pour les municipales à Paris, se lancent officiellement en campagne. 

Ils avaient en effet annoncé qu'ils démissionneraient "immédiatement" de leurs fonctions au gouvernement au moment où leur candidature à l'investiture LaREM à la Mairie de Paris serait officielle. Des propos qu'avait réitéré le porte-parole du gouvernement ce mercredi matin à l'issue du Conseil des ministres. Mounir Mahjoubi avait, lui, promis de ne pas partir du gouvernement avant le mois de juin. L'annonce de Benjamin Griveaux aura bousculé son calendrier.

"C’est avec beaucoup d’émotion que je vous annonce ma décision de quitter le gouvernement, en plein accord avec le président de la République et le Premier ministre", a écrit Benjamin Griveaux sur son compte Facebook. "Aujourd’hui, une page se tourne. Une autre va s’écrire. Avec vous."

Un calendrier précipité

En démissionnant, les deux hommes lancent la bataille pour la Mairie de Paris au sein de LaREM. Ils rejoignent une liste déjà longue de candidats composée de Cédric Villani, Hugues Renson et Anne Lebreton. D'abord pressenti comme candidat, l'ancien sénateur Julien Bargeton a quant à lui annoncé sur notre antenne ce mercredi soir, après l'annonce de la démission de Benjamin Griveaux, qu'il soutiendrait sa candidature. 

"Il faut se lancer dans ce combat, je soutiens Benjamin Griveaux", a t-il annoncé sur notre plateau. 

La commission d'investiture de La République en marche décidera en juin du candidat de la majorité aux municipales. Mardi, un sondage Ifop plaçait Benjamin Griveaux, a priori candidat favori au sein du parti, derrière la maire PS Anne Hidalgo. Il obtiendrait 22% des voix, à deux points de l'actuelle élue de la ville. Cédric Villani et Mounir Mahjoubi, les deux challengers, obtiendraient quant à eux 20% des voix, toujours sur la seconde place du podium. Des résultats qui ont peut-être accéléré le lancement de la campagne des deux hommes. 

Cyrielle Cabot