BFMTV

Aubry réclame une autre politique, pas la tête de Fillon

Selon leur premier secrétaire Martine Aubry, les socialistes réclameront une inflexion politique au gouvernement au lendemain des élections régionales, ce qui dépasse la personne du Premier ministre. /Photo prise le 17 mars 2010/REUTERS/Stéphane Mahé

Selon leur premier secrétaire Martine Aubry, les socialistes réclameront une inflexion politique au gouvernement au lendemain des élections régionales, ce qui dépasse la personne du Premier ministre. /Photo prise le 17 mars 2010/REUTERS/Stéphane Mahé - -

PARIS - Les socialistes réclament une inflexion politique au gouvernement au lendemain des élections régionales, ce qui dépasse la personne du...

PARIS (Reuters) - Les socialistes réclament une inflexion politique au gouvernement au lendemain des élections régionales, ce qui dépasse la personne du Premier ministre, estime Martine Aubry.

A quelques heures de la fin de la campagne, le premier secrétaire du PS a répondu aux questions d'internautes.

A la question "demanderez-vous la démission de François Fillon lundi en cas de victoire du Parti socialiste ?", Martine Aubry a répondu: "Ce n'est pas à nous de faire le choix du Premier ministre".

"Ce que nous demanderons en revanche si les Français confirment et même amplifient le résultat de dimanche dernier, c'est un changement de politique", a-t-elle souligné.

"Nicolas Sarkozy devrait par exemple renoncer à sa taxe carbone, à la TVA sociale, ainsi qu'au déremboursement des médicaments et à la hausse de 9% du gaz qui nous sont annoncés pour le 1er avril", a ajouté le premier secrétaire du PS.

Martine Aubry réclame également une revalorisation des retraites au 1er avril et le lancement d'une "réforme juste sur ce sujet".

Laure Bretton, édité par Yves Clarisse