BFMTV

Après les européennes, la confiance des Français envers Macron et Philippe à la hausse

Emmanuel Macron et Édouard Philippe à l'Elysée le 13 juillet 2017.

Emmanuel Macron et Édouard Philippe à l'Elysée le 13 juillet 2017. - Julien de Rosa / POOL / AFP

Après les européennes du 26 mai dernier, le président et le Premier ministre ont gagné plusieurs points de confiance. Le couple exécutif retrouve ainsi son niveau de l'été 2018, avant l'affaire Benalla et la crise des gilets jaunes.

La confiance des Français dans le couple exécutif, Emmanuel Macron (+2) et Édouard Philippe (+5), repart à la hausse après les élections européennes, selon un sondage Harris Interactive diffusé lundi.

Avec 40% de opinions favorables, le chef de l'Etat retrouve son niveau de juin 2018, avant la crise sociale qui l'a vu plonger à 31% en janvier. Il gagne notamment 19 points auprès des sympathisants du Parti socialiste.

Le Premier ministre enregistre un regain de confiance encore plus marqué, à 41%, et retrouve également son niveau de juin/juillet 2018, selon cette enquête pour LCI.

La liste macroniste La République en Marche est arrivée en deuxième position aux européennes du 26 mai (22,41% des voix), juste derrière celle du Rassemblement national (23,31%). La confiance dans les membres du gouvernement gagne également 3 points en un mois, à un niveau encore très bas (30%, +3).

Remontada spectaculaire pour Yannick Jadot

Mais le grand bénéficiaire des européennes est l'écologiste Yannick Jadot, qui gagne 20 points de confiance et se hisse à la deuxième place du classement des personnalités, avec 37% d'avis positifs derrière Nicolas Hulot à 46% (+1). La liste EELV conduite par Yannick Jadot a fait une percée le 26 mai, avec 13,47% des voix.

Le président des Hauts-de-France Xavier Bertrand complète le trio de tête avec 33% (+2) des personnes interrogées qui lui font confiance et Marine Le Pen, en quatorzième position dans ce classement, gagne 3 points à 25%. Loin derrière, Jean-Luc Mélenchon en perd 4 à 16% et Laurent Wauquiez, ex-président des Républicains, en cède 2 à 11%.

Enquête réalisée en ligne du 28 au 30 mai auprès de 922 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Marge d'erreur de 1,4 à 3,1 points.

Jeanne Bulant avec AFP