BFMTV

Allègement du confinement: les pistes avant les annonces de Jean Castex ce soir

Alors que le nombre de nouveaux cas de Covid-19 stagne depuis plusieurs jours en France, l'exécutif réfléchit à assouplir moins rapidement que prévu les mesures de confinement actuellement en vigueur.

5000 cas de contamination par jour, c'était l'objectif qu'avait fixé Emmanuel Macron pour pouvoir alléger de nouveau les mesures de confinement à partir du 15 décembre prochain. Mais les chiffres ne sont pas aussi bons que ne l'espérait le gouvernement.

La circulation du virus ne fléchit plus depuis le 28 novembre, date à laquelle ont rouvert les magasins dits non-essentiels, ce qui a contribué à provoquer de nouveaux flux de déplacements dans le pays. Ce mercredi, plus de 14.500 personnes supplémentaires ont encore été contaminées au Covid-19, selon Santé Publique France.

· Pas de réouverture des cinémas et théâtres?

Pour éviter une troisième vague et ralentir encore la propagation de l'épidémie, Jean Castex pourrait donc revoir ses ambitions à la baisse. Emmanuel Macron avait initialement annoncé que les cinémas et salles de théâtre pourraient rouvrir dès la semaine prochaine, mais ces derniers pourraient finalement rester fermés jusqu'au 20 janvier, ont fait savoir plusieurs sources gouvernementales à BFMTV ce mercredi soir.

La question n'a pas encore été tranchée pour les musées, qui pourraient être autorisés à accueillir de nouveau les visiteurs à partir du 15 décembre.

· Un couvre-feu dès 20h?

Lors de son allocution le 24 novembre dernier, le président de la République avait expliqué que le confinement serait remplacé mi-décembre par un couvre-feu, décrété de 21 heures à 6 heures du matin.

Au vu des chiffres de ces derniers jours, l'exécutif envisagerait désormais d'avancer ce couvre-feu à 20 heures, ont indiqué plusieurs sources gouvernementales dans la soirée de mercredi.

· Quel sort pour Noël et le Nouvel an?

La question est dans toutes les têtes: au regard de ces mauvais chiffres de contamination, pourra-t-on fêter librement Noël et le Nouvel an? Dans l'esprit de l'exécutif, il faut choisir entre ces deux fêtes. Selon nos informations, les déplacements interrégionaux resteront autorisés pour Noël, le couvre-feu sera levé le soir du 24 décembre, et cette fête familiale sera sauvée.

Mais pour le jour de l'An, rien n'est moins sûr, et le 31 décembre est clairement en sursis, selon nos informations.

Le service politique de BFMTV avec Mélanie Rostagnat