BFMTV

28 novembre, 15 décembre, 20 janvier: le détail du calendrier fixé par Emmanuel Macron

Le chef de l'État a dressé mardi soir les trois étapes visant à alléger progressivement les règles du confinement. Un calendrier étalé sur deux mois, dont l'application dépendra de l'évolution de la situation sanitaire.

Une feuille de route pour les deux prochains mois. Emmanuel Macron a présenté ce mardi soir le plan de sortie du confinement en vigueur en France depuis la fin otobre.

Alors que les indicateurs épidémiologiques s'améliorent, le chef de l'État a annoncé des allègements dès samedi prochain. Une première étape dans la levée progressive des restrictions sanitaires, celles-ci étant susceptibles de demeurer si la situation sanitaire et hospitalière reste inquiétante dans les semaines qui viennent.

• 28 novembre: un confinement allégé

Emmanuel Macron a annoncé une série d'assouplissements à venir dans les prochains jours et plus précisément ce samedi 28 novembre "au matin".

Première mesure très attendue: la réouverture des commerces dits "non essentiels" qui pourront à nouveau accueillir des clients sous un nouveau protocole sanitaire strict et au plus tard jusqu'à 21h.

Les offices religieux pourront reprendre dans les lieux de culte à partir de samedi prochain "dans la stricte limite de trente personnes".

Les déplacements seront également moins restrictifs: il sera possible de se promener ou de pratiquer une activité physique en extérieur dans un rayon de 20 km et pour une durée de trois heures, contre 1 km et une heure actuellement. Les "activités extra-scolaires en plein air, seront aussi à nouveau autorisées" à partir du 28 novembre. Les attestations de sortie seront en revanche toujours de la partie.

L'étape 1 de l'allègement du confinement.
L'étape 1 de l'allègement du confinement. © BFMTV

• 15 décembre: un couvre-feu soumis à conditions

Pour la deuxième étape, à partir du 15 décembre, si le nombre de nouveaux cas rapportés positifs ne dépasse pas 5000 quotidiennement et si le nombre de personnes prises en charge dans les services de réanimation ne dépasse pas les 3000 patients, alors le confinement sera levé dans tout le pays.

Alors et seulement alors, les Français auront la possibilité de circuler partout en France et ce, sans autorisation. Les déplacements entre régions seront permis et donc les réunions familiales à Noël pourront avoir lieu. Les "déplacements inutiles" seront en revanche limités et les rassemblements festifs resteront interdits.

Cette levée du confinement prendra toutefois la forme d'un nouveau couvre-feu, instauré de 21h à 7h du matin avec une exception pour les soirs du 24 décembre et du nouvel An, où il sera possible de circuler toute la nuit.

L'étape 2 de l'allègement du confinement.
L'étape 2 de l'allègement du confinement. © BFMTV

En cas d'objectifs sanitaires atteints, les lieux culturels recevant du public comme les cinémas, les théâtres ou encore les musées pourront de nouveau ouvrir. À cette même date, "les activités extra-scolaires en salle pour l'accueil des enfants durant les fêtes seront à nouveau autorisées, avec des règles strictes".

Concernant les stations de ski, Emmanuel Macron a estimé "impossible" l'ouverture des saisons des sports d'hiver en raison des risques sanitaires.

Parallèlement à ces annonces, le chef de l'État a indiqué que la campagne de vaccination pourrait débuter dès la fin décembre "pour les personnes les plus fragiles, donc les personnes âgées". Celle-ci ne sera néanmoins pas obligatoire.

• 20 janvier: fin des dernières restrictions

Un mois plus tard, et toujours si la situation sanitaire le permet, les restaurants auront la possibilité de rouvrir le 20 janvier 2021, soit près de trois mois après leur fermeture. Aucune date d'éventuelle réouverture n'a toutefois été donnée pour les bars, restés portes closes depuis octobre, et pour les discothèques, fermées depuis le mois de mars dernier.

Les salles de sport pourront également rouvrir le 20 janvier, là encore si le nombre de contaminations reste en-dessous de 5000 cas par jour.

La reprise intégrale des cours pourra se faire au sein des lycées à cette même date, puis deux semaines plus tard dans les établissements supérieurs. Enfin, le couvre-feu pourra être "décalé".

L'étape 3 de l'allègement du confinement.
L'étape 3 de l'allègement du confinement. © BFMTV

Un scénario long et difficile pour de nombreux secteurs, mais que préconise aujourd'hui l'exécutif pour éviter de faire face à une nouvelle reprise de l'épidémie.

"Il nous faut poursuivre nos efforts", a demandé le chef de l'État en s'adressant aux Français au cours d'une allocution télévisée un mois après le début du second confinement. "Nous devons tout faire pour éviter une troisième vague, un troisième confinement", a-t-il insisté.
Hugues Garnier avec AFP Journaliste BFMTV