BFMTV

Agacé par une question, Jean-Luc Mélenchon se moque de l'accent du Sud d'une journaliste

Le chef des insoumis s'en est pris à l'accent du Sud d'une journaliste qui l'interrogeait sur les récentes perquisitions dont il fait l'objet, ce mercredi à l'Assemblée nationale.

Le leader de la France Insoumise Jean-Luc Mélenchon, en sortie d'hémicycle à l'Assemblée nationale ce mercredi, a été interpellé par une journaliste toulousaine après les vidéos tumultueuses des perquisitions à son domiciles et dans les locaux de la France Insoumise.

"Est-ce que vous disiez, il y a quelques mois, quand vous pointiez les déboires de Fillon et Le Pen, que c’était une décadence de la République ?" l'interroge alors Véronique Gaurel, grand reporter à France 3 national.

Embarrassé ou agacé par la question, l'élu de Marseille s'en prend alors à l'accent du Sud de la journaliste, moquant "Qu'esseuh-que ça veut direuh ?", avant de réclamer une autre question, "formulée en français et à peu près compréhensible".

Alors que celle-ci tente de préciser son propos, Jean-Luc Mélenchon l'interrompt en lui proférant : "Non madame, vous ne savez pas de quoi vous parlez. Vous dites n’importe quoi". 

Le SNJ condamne ces propos

Dans la soirée ce mercredi, le Syndicat national des journalistes a "fermement" condamné l'attitude et les "propos irresponsables" de Jean-Luc Mélenchon envers la journaliste, soulignant qu'il n'en était "pas à son coup d'essai".

"Notre consoeur, pourtant très aguerrie, a été choquée par cette violence verbale et cette humiliation gratuite" déplore le syndicat, qui exhorte l'élu à arrêter d'"agresser les journalistes".
Jeanne Bulant