BFMTV

Affaire Copé: une enquête ouverte sur les finances de l'UMP

Jean-François Copé, président de l'UMP

Jean-François Copé, président de l'UMP - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Le parquet a ordonné une enquête sur les finances de l'UMP, après les révélations du "Point" sur d'éventuelles surfacturations de Jean-François Copé à la société Bygmalion.

Nouvelle étape dans l'affaire Copé: le parquet de Paris a ordonné une enquête préliminaire sur la gestion des finances de l'UMP, révèle Le Monde. Cette enquête concerne Jean-François Copé et les marchés obtenus par la société Bygmalion, tenue par deux de ses proches, pendant la campagne présidentielle en 2012.

L'enquête, confiée à l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales, vise à établir d'éventuelles infractions de "faux", "abus de biens sociaux" et "abus de confiance", plus d'une semaine après les accusations du Point.

"On en est au stade des vérifications"

Fin février, l'hebdomadaire reprochait au président de l'UMP d'avoir surfacturé des prestations à Bygmalion et à sa filiale Events et Cie, avec l'argent de l'UMP. La société aurait facturé huit millions d'euros

l'organisation de meetings de l'UMP en 2012, au moment où Jean-François Copé demandait aux adhérents du parti de renflouer les caisses du parti de onze millions d'euros.

Jean-François Copé et Bygmalion ont attaqué Le Point en diffamation.

"On en est au stade des vérifications" sur ces accusations d'irrégularités de facturations, a prévenu une source judiciaire.

AK.