BFMTV

Voiture-bélier à Sept-Sorts: ce que l’on sait du drame qui a coûté la vie à une enfant

Lundi soir, un homme a foncé à bord de sa BMW sur une pizzeria de Sept-Sorts, en Seine-et-Marne. Il a tué une adolescente et blessé treize personnes selon un nouveau bilan. Les premiers éléments de l'enquête ont brossé le profil d'un homme instable et écartent l'hypothèse terroriste.

Il s'agirait d'un acte délibéré: à bord de sa BMW, un homme a foncé lundi soir, peu avant 20h30, sur la terrasse d'une pizzeria de Sept-Sorts, en Seine-et-Marne, tuant une adolescente de 12 ans et blessant 13 personnes, selon le bilan communiqué par le ministère de l'Intérieur.

Cinq sont dans un état grave, selon un bilan provisoire. Mais leur pronostic vital n'est plus engagé ce mardi, annonce l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris. Cela concerne également un enfant de trois ans, frère de l'adolescente tuée, qui se trouvait entre la vie et la mort. Il avait été héliporté lundi soir vers l'hôpital Necker, à Paris. Les blessés les plus légers ont été évacués vers des établissements de Meaux et de Coulommiers.

Acte volontaire

Selon le parquet de Meaux, l'acte volontaire, "sans aucun doute possible", n'a "a priori rien à voir avec un acte terroriste".

"La voiture s'est encastrée et a voulu reculer mais quelqu'un s'est mis derrière pour l'empêcher de reculer. Et après les gendarmes sont arrivés assez vite et l'ont emmené", témoigne Béatrice, une cliente du restaurant, au micro de RMC.

Le conducteur, interpellé peu de temps après l'acte, a rapidement été placé en garde à vue. Des perquisitions ont été réalisées mardi matin au domicile du suspect à la Ferté-sous-Jouarre, en Seine-et-Marne, à quelques kilomètres du drame.

"Profil instable"

Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur, est intervenu sur BFMTV ce lundi soir. Il a noté que l'homme n'était "pas connu des services de renseignement", et qu'il n'était pas davantage connu des services de police. Eric de Valroger, le procureur adjoint de Meaux a noté cependant noté qu'aucune arme n'avait été retrouvée dans le véhicule, ni aucun dispositif, durant l'intervention des services de déminage.

Ce Français, "jeune", semble avoir un profil "instable", selon les mots du porte-parole de la place Beauvau. L'homme, âgé de 32 ans, a notamment déclaré "avoir tenté de mettre fin à ses jours" la semaine dernière, sans succès. Cet habitant de La Ferté-sous-Jouarre, aurait décidé de "recommencer de cette manière-là", a indiqué la source judiciaire.

Absorption de médicaments

Le procureur de la République adjoint de Meaux, Eric de Valroger, a expliqué avoir ouvert une enquête en flagrance pour "homicide volontaire avec arme", "tentative d'homicide volontaire avec arme" et "conduite sous l'emprise de stupéfiant".

En garde à vue, l'homme a confirmé qu'il avait "abordé une quantité importante de médicaments", a indiqué mardi matin à l'AFP une source judiciaire, précisant que "les propos qu'il tient pour l'instant ne permettent pas d'établir son mobile".

La photo de la voiture encastrée dans le restaurant, situé dans une zone industrielle, a commencé à circuler sur les réseaux sociaux. La voiture a été retirée dans la nuit par les services de police. L'enquête a été confiée à la section de recherches de paris et brigade de recherches de Coulommiers.

-
- © Capture BFMTV
L.N. avec AFP