BFMTV

Violences à Dijon: un rassemblement de la communauté tchétchène organisé devant le commissariat

La communauté tchétchène appelle à un rassemblement devant le commissariat de Dijon après l’interpellation et le placement en garde à vue de six hommes ce jeudi matin. Ils sont soupçonnés d’avoir participé aux affrontements entre cette communauté et des habitants du quartier des Grésilles, dans la préfecture de Côte-d’Or.

La communauté tchétchène appelle à un rassemblement ce jeudi devant le commissariat de Dijon, ville qui a été le théâtre le week-end dernier d’affrontements entre les membres de cette communauté et des habitants du quartier des Grésilles. Ce rassemblement intervient après un coup de filet au sein de cette communauté.

Ce jeudi matin, six personnes ont été interpellées à Dijon, Troyes, Saint-Étienne, Besançon, Saverne, dans le Bas-Rhin et Dole, dans le Jura. Des arrestations menées par la police judiciaire appuyée par la BRI, la brigade de recherche et d’intervention, dans le cadre d’une enquête ouverte notamment pour tentative de meurtre en bande organisée, dégradation en réunion, violences aggravées, association de malfaiteurs et participation à un groupement armé.

Un premier coup de filet

Cette enquête a été ouverte par le parquet de Dijon après les affrontements qui ont eu lieu le week-end dernier dans la ville. Entre 100 et 200 Tchétchènes sont venus de Dijon et d’ailleurs, armés de barres de fer, de couteaux, pour venger l’agression d’un des leurs, un adolescent de 16 ans, passé à tabac par des jeunes du quartier des Grésilles. Ils ont saccagé un bar à chicha, il y a eu une fusillade et le calme est revenu depuis lundi soir. Des renforts de police ont été déployés dans la ville.

D’autres interpellations pourraient avoir lieu dans les prochains jours, prochaines semaines. La sûreté départementale et la police judiciaire, co-saisies dans cette affaire, cherchent à identifier les initiateurs de ces expéditions punitives

Sarah-Lou Cohen avec Justine Chevalier