BFMTV

Vincent Lambert: le Conseil d'Etat rend sa décision mardi

Une infirmière s'occupe d'un patient dans une salle de réveil à l'hôpital cardiologique de Lille, le 13 avril 2013. (Illustration) (Philippe Huguen - AFP)

Une infirmière s'occupe d'un patient dans une salle de réveil à l'hôpital cardiologique de Lille, le 13 avril 2013. (Illustration) (Philippe Huguen - AFP) - -

Il appartient désormais au Conseil d'Etat de se prononcer sur la fin de vie de Vincent Lambert. Elle est attendue pour le mardi 24 juin à 16 heures.

Le rapporteur public du Conseil d'Etat s'est prononcé contre le maintien en vie de Vincent Lambert vendredi. En février dernier, face au déchirement de sa famille sur la fin de vie de cet homme tétraplégique et en état végétatif depuis six ans, le Conseil d'Etat avait décidé une nouvelle expertise médicale, et se prononcera mardi 24 juin, selon les informations de BFMTV.

#Lambert. Délibéré le 24 juin
— cohen (@sarahloucohen) 20 Juin 2014

Le rapporteur public Rémi Keller a recommandé l'annulation de la décision du tribunal administratif de Châlons-en-Champagne, qui s'était prononcé pour le maintien en vie de Vincent Lambert, après que le CHU de Reims, où est hospitalisé le patient, avait décidé d'arrêter de l'alimenter et de l'hydrater artificiellement.

Il a notamment rappelé que, d'après une récente expertise médicale demandée par le Conseil d'Etat en février, "Vincent Lambert est en état végétatif totalement inconscient". "Le traitement n'a pas d'autre effet que de le maintenir artificiellement emmuré dans son état", a-t-il affirmé.

Brouille familiale

Si les parents catholiques traditionalistes de cet homme de 39 ans, cloué sur son lit d'hôpital depuis un accident de la route en 2006, souhaitent qu'il soit maintenu en vie, son épouse, son neveu et le corps médical défendent l'arrêt des soins, en raison du caractère irréversible des lésions et considérant que cela respecte ses volontés.

Le Conseil d'Etat peut rendre sa décision dans la foulée ou la mettre en délibéré.

S.A. avec AFP