BFMTV

Un mois après sa disparition, Fiona reste introuvable

Fiona demeure introuvable, un mois après sa disparition, à Clermont-Ferrand.

Fiona demeure introuvable, un mois après sa disparition, à Clermont-Ferrand. - -

Cela fait tout juste un mois que Fiona, 5 ans, a disparu un dimanche, d'un parc de Clermont-Ferrand, où elle se trouvait avec sa mère. Où en est l'enquête? BFMTV fait le point.

Un mois après sa disparition, 90 policiers sont toujours mobilisés pour retrouver Fiona. Les enquêteurs de la police judiciaire de Clermont-Ferrand et de l'Office central pour la répression des violences aux personnes ont déjà entendu plus de 200 individus. Dont plusieurs dizaines étaient déjà fichés ou condamnés pour des agressions sexuelles. Sans résultat.

Un contexte familial qui interpelle les enquêteurs

Certains policiers sont intrigués par le contexte familial: la mère de la fillette et son compagnon sont d'anciens héroïnomanes, le grand-père était connu de la police pour des agressions sexuelles. De plus, certains points de l'emploi du temps de la mère restent à éclaircir, et aucun témoin n'a vu la petite fille dans le parc le jour de sa disparition.

Pour autant, la police n'a pas de raison, à ce stade de l'enquête, de soupçonner la famille.

La piste de l'enlèvement?

"J'ai le sentiment que toutes ces pistes autour du premier cercle familial ne sont plus d'actualité", estime l'avocat de la mère de Fiona, Gilles-Jean Portejoie. "Aujourd'hui, l'enquête se concentre plutôt sur l'enlèvement", ajoute-t-il.

En vérité, la police n'écarte aucune piste. Sur place, les recherches pour tenter de retrouver l'enfant se poursuivent. Une décharge de Clermont-Ferrand a aussi été fouillée récemment, en vain. La police n'exclut pas d'explorer des grottes, des puits ou même des aires d'autoroutes dans les semaines à venir.

A LIRE AUSSI:

>> Disparition de Fiona: l'enquête piétine

>> Disparition de Fiona: 12 jours après, où en est l'enquête?

>> Disparition de Fiona : la mère lance un "appel au secours"

>> Disparition de Fiona: les réseaux sociaux se mobilisent

A.S. avec Cécile Ollivier