BFMTV

Disparition de Fiona: les réseaux sociaux se mobilisent

Disparition de Fiona : la mère se constitue partie civile

Disparition de Fiona : la mère se constitue partie civile - -

De nombreux internautes se montrent sensibles à la disparition de la fillette dimanche à Clermont-Ferrand.

La disparition de la petite Fiona, 5 ans, survenue dimanche dans un parc à Clermont-Ferrand a suscité un réel élan de solidarité sur les réseaux sociaux afin de rechercher un maximum d'informations. Certains internautes regrettent l'absence d'une alerte enlèvement.

De Facebook à Twitter en passant par le site de vidéo en ligne YouTube, l'appel à témoin des autorités, des messages, des photos et des reportages concernant la fillette ont été relayés depuis sa disparition.

Plusieurs pages sur Facebook dédiées à Fiona ont publié le signalement de l'enfant dont celle d'"Avis de Recherche", spécialisée dans la collecte et la diffusion d'informations de personnes disparues et qui est suivie par plus de 27.000 personnes.

SVP! faire monter un #TT pour#RendezFionaàSesParents twitter.com/Black_Jack59/s...
— Sandrine Shanon (@sandrineShanon) 14 mai 2013

#AlerteEnlèvement Fiona 5 ans Clermont Ferrand Ca prend 5 secondes de #rt et partager Merci twitter.com/Neij_/status/3..."
— Aurélie (@aurelie_Barca) 14 mai 2013

"Faites tourner autour de vous"

D'autres, à l'audience plus réduite, ont également demandé que soit lancée une "alerte enlèvement": "Depuis Dimanche la petite Fiona est portée disparue. Aucune alerte enlèvement n'a été déclenchée par manque de preuves", a regretté dans un message d'accueil le créateur de l'une de ces pages nommée "Pour que l'alerte enlèvement soit déclenchée pour la petite Fiona".

"Svp faites tourner autour de vous et partagez l'évènement! Peut-être que tous ensemble, on arrivera à faire quelque chose! Merci!", a-t-il ajouté.

Sur Twitter, des utilisateurs ont même créé leurs propres visuels sur fond rouge d'alerte enlèvement (ou encore ici) ainsi que plusieurs mots-dièse dédiés à l'évènement comme #AlerteEnlèvement et #RendezFionaàSesParents.

"Aucun témoignage", déplore le procureur

De même sur YouTube, plusieurs vidéos ont été mises en ligne par les internautes en reprenant des informations sur le sujet mais l'audience restait limitée.

Interrogé mardi par la presse sur le fait qu'aucune alerte enlèvement n'avait été lancée, le procureur de la République à Clermont-Ferrand, Pierre Sennès a regretté "de ne pas avoir pu le faire", évoquant le fait que le plan alerte enlèvement n'était déclenché qu'en cas de témoignages. Selon le magistrat, il n'y a eu "aucun témoignage" signalant que la fillette serait montée dans une voiture à la sortie du parc.

Le parquet de Clermont-Ferrand a ouvert mardi une information judiciaire pour "enlèvement et séquestration".

A LIRE AUSSI

>> Disparition de Fiona: la mère se constitue partie civile

>> Clermont-Ferrand: Fiona reste introuvable

>> Clermont-Ferrand: la police lance un appel à témoins pour retrouver Fiona

A.D. avec AFP