BFMTV

White-spirit, alcool à brûler interdits à la vente pendant la Cop21

Certains produits notamment le white-spirit ou les diluants à peinture sont interdits à la vente pendant la Cop21.

Certains produits notamment le white-spirit ou les diluants à peinture sont interdits à la vente pendant la Cop21. - Mychelle Daniau - AFP

La préfecture de police de Paris interdit la vente d'une série de produits inflammables dans les commerces et les grandes surfaces de la région parisienne, pendant toute la durée de la Cop21.

Le niveau d'alerte est maximal pendant la Cop21. Dans la capitale, 11.000 policiers et gendarmes sont mobilisés pour la venue de près de 150 chefs d'Etat. Autre conséquence plus surprenante du renforcement de la sécurité, la préfecture de police de Paris a décidé d'interdire la vente de certains produits inflammables.

Dans un arrêté signé le 19 novembre dernier, la préfecture de police interdit la vente de "combustibles domestiques, dont le gaz inflammable et de produits pétroliers dans tout récipient transportable" du 28 novembre à minuit au 13 décembre minuit. Le transport par des particuliers de ces produits est également interdit.

"Des mesures adaptées à la gravité de la violence"

La préfecture évoque "les risques importants d'utilisation par des individus isolés ou en réunion de produits incendiaires contre les forces de l'ordre" mais aussi le contexte des attentats qui nécessite "des mesures adaptées à la gravité de la violence". 

Les grandes surfaces et magasins spécialisés ont donc retiré de la vente une série de produits. Sont concernés les alcools à brûler, alcools ménagers, acétone ou encore le white spirit mais aussi le gaz domestique. Sur internet, les chaînes de magasins relaient cet appel de la préfecture qui concerne 412 communes. Cette grande surface spécialisée dans le bricolage publie sur son site la liste des produits concernés.

Dans un autre arrêté, la préfecture de police a également interdit la vente de feux d'artifices.

C. B