BFMTV

Trois islamistes radicaux expulsés de la France vers le Maroc

La décision a été prise par le ministère de l'Intérieur.

La décision a été prise par le ministère de l'Intérieur. - Wikimedia

Les trois hommes, âgés de 37 à 41 ans, sont connus pour leur appartenance à la mouvance islamiste radicale.

INFO BFMTV - Trois hommes, habitants à Trappes, dans les Yvelines, et de nationalité marocaine, ont été expulsés de France vers le Maroc, en raison de leur appartenance à la mouvance islamiste radicale. Une procédure, la 51e depuis l'instauration de l'état d'urgence en novembre 2015, rendue possible par la prise, jeudi, d'un arrêté ministériel d'expulsion.

Deux des trois hommes, âgés de 37 à 41 ans, font partie d'une fratrie de six frères déjà bien connue des services de renseignement. Deux de leurs frères se trouvent actuellement en zone irako-syrienne et un autre a été arrêté en mars 2015 en Turquie alors qu'il s'apprêtait à rejoindre la Syrie. Ils sont également les frères d'un homme condamné en mars 2016 à cinq ans de prison pour avoir voulu rejoindre la Syrie.

En septembre 2016, Bilal T., alors incarcéré dans l'unité de déradicalisation de la prison d'Osny, avait agressé deux surveillants. Cet acte avait été qualifié d'attaque djihadiste élaborée et concertée. Agé de 24 ans, le détenu, avait agressé à l'arme blanche un surveillant du centre pénitentiaire au moment de sa promenade, l'atteignant au cou et au thorax. Un autre agent d'Osny avait été blessé en venant porter secours à son collègue. L'homme a été mis en examen pour "tentative d'assassinat terroriste".

J.C. avec Cécile Ollivier