BFMTV

Messi, Deschamps, Neymar: Daesh menace le mondial de football 2018

L'organisation terroriste fait planer la menace sur la prochaine Coupe du monde de football, qui se tiendra en 2018 en Russie. Ont été notamment visés les joueurs Lionel Messi et Neymar, et le sélectionneur français Didier Deschamps.

Après la star du FC Barcelone Lionel Messi et le sélectionneur Didier Deschamps, c'est la nouvelle recrue du PSG, Neymar, qui a fait l’objet d'une mise en scène macabre dans un photomontage du groupuscule Daesh. Des images mettant en scène les trois acteurs du monde du football ont été diffusées via l’un des canaux de propagande de l'organisation terroriste, la Wafa Media Foundation.

Photomontages et mises en scène

L'entraîneur de l'équipe de France, Didier Deschamps, y est notamment qualifié d'"ennemi d'Allah". Dans le photomontage, le Français apparaît dans une combinaison orange - tenue habituelle pour les otages de l'organisation terroriste, évoquant les prisonniers de Guantanamo.

Il est menotté avec des chaînes et un combattant de Daesh pointe sur son épaule un pistolet. "We will continue to terrorize you and ruin your lives" (en français, "Nous allons continuer à vous terroriser et à ruiner vos vies"), avertit l'agence de propagande. Dans un autre montage, Lionel Messi et Neymar, eux, sont également en tenue orange. Le joueur argentin est allongé au sol, inanimé, tandis que le Brésilien lève les yeux au ciel en pleurant. Derrière eux se trouve un bourreau, cagoulé.

Des menaces prises au sérieux

Le site prédit des attaques lors du Mondial en Russie en juin 2018, un événement sportif pour lequel des millions de visiteurs sont attendus dans les différentes villes qui accueilleront des matchs. L'observatoire de référence des contenus jihadistes, SITE Intel Group, a relayé ces menaces, prises très au sérieux par les spécialistes.

"Il faut prendre ces menaces aux sérieux, une simple photo de propagande démontre la volonté de Daesh de frapper notamment sur un événement sportif qui attire beaucoup de public, beaucoup de médias", fait valoir Driss Ait Youssef, président de l'institut Léonard de Vinci, spécialiste des questions de sécurité.

"Dans d'autres zones du monde, la menace grandit"

L'organisation terroriste perd chaque jour du terrain en Irak et en Syrie, comme en témoigne la récente reprise de Raqqa, ex-bastion de Daesh en Syrie. Elle cherche donc à continuer à instiller la peur par ces menaces récurrentes, une manière de continuer à exister.

"Du côté du Pakistan, de l'Afghanistan, on a une multiplication d'attentats que l'on peut attribuer soit à Al-Qaïda, soit à Daesh, tout comme au Sahel. La menace diminue en Syrie car Daesh y perd du terrain, mais dans d'autres zones du monde, la menace grandit", rappelle Driss Ait Youssef. 

Comme lors de l’Euro 2016 en France, la sécurité sera renforcée durant la Coupe du monde de football en Russie. D'autant plus, après ces nouvelles menaces.

A.S. avec François Luce et Marion Laouamen