BFMTV

Mélina Boughedir, jihadiste française, va être rejugée en Irak

Melina Boughedir a été condamné à sept mois de prison en première instance.

Melina Boughedir a été condamné à sept mois de prison en première instance. - Stringer - AFP

Lors de son premier procès pour "entrée illégale" sur le territoire irakien, la jihadiste française a été condamnée à sept mois de prison.

C'est désormais officiel. Le tribunal de Bagdad va rejuger Mélina Boughedir, une Française qui a rejoint la zone irako-syrienne pour se rallier l'Etat islamique. La jeune femme de 27 ans et mère de quatre enfants va être poursuivie pour "terrorisme". Lors de son premier procès au début de l'année, elle avait comparu pour "entrée illégale" sur le territoire irakien et avait écopé de sept mois de prison. Une peine dont le parquet avait fait appel.

La Cour de cassation irakienne a confirmé ce mardi à l'AFP sa décision de rejuger la Française, comme nous vous l'annoncions le 4 avril dernier. Alors que Melina Boughedir devait être expulsée d'Irak prochainement, sa peine étant couverte par la détention provisoire, le parquet avait fait appel de cette condamnation. Pour des faits de terrorisme, la jeune femme de 27 ans, dont trois enfants ont été rapatriés en France en décembre et placés en famille d'accueil, encourt la peine de mort. 

Mélina Boughedir a été arrêtée durant l'été 2017 à Mossoul, ancienne "capitale" irakienne de l'EI dans le nord, avec ses quatre enfants, dont trois ont depuis été rapatriés. Une autre jihadiste française, Djamila Boutoutaou, a été condamnée le 17 avril à la prison à perpétuité pour appartenance au groupe EI par la Cour pénale centrale de Bagdad, devant laquelle elle a plaidé avoir été dupée par son mari.

J.C. avec AFP