BFMTV

Lutte antiterroriste: "La sécurité est l'affaire de tous" rappelle Édouard Philippe

Édouard Philippe à la rencontre des forces de l'ordre à la Gare du Nord à Paris le 3 novembre 2017

Édouard Philippe à la rencontre des forces de l'ordre à la Gare du Nord à Paris le 3 novembre 2017 - GONZALO FUENTES / POOL / AFP

Le Premier ministre s'est rendu ce vendredi à la Gare du Nord à Paris pour rencontrer les forces de sécurité, deux jours après l'entrée en vigueur de la loi antiterroriste.

Après un premier déplacement à la tour Eiffel mercredi, le Premier ministre Édouard Philippe et le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb poursuivent leur tournée pour tenter de rassurer les Français deux jours après l'entrée en vigueur de la loi antiterroriste, laquelle remplace l'état d'urgence. Ce vendredi, c'est à la gare du Nord à Paris que le locataire de Matignon s'est rendu pour rappeler que "la sécurité est l'affaire de tous".

"Nous savons parfaitement que le niveau de menace reste élevé", a déclaré Édouard Philippe, entouré de Gérard Collomb et de la ministre des Transports Élisabeth Borne. "La sécurité c'est l'affaire de tous, ça n'est pas uniquement l'affaire des forces de l'ordre", a-t-il rappelé après avoir rencontré les policiers, gendarmes, agents de la sûreté de la SNCF et de la RATP.

"Les défis sont immenses mais le gouvernement, les forces de l'ordre, l'ensemble des opérateurs sont extrêmement mobilisés pour mettre des moyens humains supplémentaires, vérifier que le cadre juridique de notre action nous permet d'apporter des réponses claires et efficaces et c'est notamment le cas depuis l'adoption de la loi antiterroriste", a-t-il dit.

Appel à la vigilance

"Et puis au-delà des moyens humains et juridiques, et au delà même des moyens matériels, je redis l'attention que nous devons tous avoir, cette vigilance collective et pas simplement la vigilance des forces de l'ordre, car ils ne pourront répondre au défi immense du terrorisme que par une attention permanente et collective de l'ensemble des citoyens", a assuré le Premier ministre.

Mercredi, lors d'un déplacement à la tour Eiffel, le Premier ministre avait déjà appelé à la "vigilance de l'ensemble de la société" pour une réponse "efficace" à la menace terroriste. La veille, le ministre de l'Intérieur s'était rendu à la gare Saint Lazare pour rencontrer les patrouilles de sécurité.

Selon la préfecture de police de Paris, 15 millions de voyages quotidiens sont effectués sur le réseau de transports d'Ile-de-France dont 700.000 sur la gare du Nord. Il y a eu 14.435 interpellations sur l'ensemble des réseaux depuis janvier 2017. Sur les neuf premiers mois de 2017, 1.538 plaintes ont été reçues au poste de police de la gare du Nord et 3.785 interpellations ont eu lieu.
P.L avec AFP