BFMTV

Attentats: Abaaoud ciblait le centre commercial et le commissariat de La Défense

INFO BFMTV et RMC - Selon nos informations, le jihadiste belgo-marocain Abdelhamid Abaaoud et son complice non-identifié préparaient des attentats au centre commercial des Quatre-Temps mais aussi au commissariat du quartier d'affaires à l’ouest de Paris. Ils avaient prévu de porter des costumes pour se fondre dans la masse.

Abdelhamid Abaaoud, l’un des organisateurs des attentats de Paris et de Saint-Denis le 13 novembre dernier, tué à Saint-Denis le 18 novembre par le Raid, nourrissait le projet de commettre deux attaques supplémentaires le jour même ou le 19 novembre, a confirmé le procureur de la République de Paris François Molins mardi soir. Selon nos informations, le jihadiste belgo-marocain, présent en France à la surprise des services de renseignements qui le croyait en Syrie, projetait de se faire exploser dans le centre commercial des Quatre-Temps à La Défense. Dans le même temps son complice devait faire la même chose près du commissariat du quartier des affaires à l’ouest de Paris.

Des costumes pour se fondre dans le décor

Surnommé Abou Omar Soussi ou Abou Omar Al-Baljiki au sein de Daesh, Abdelhamid Abaaoud avait demandé à sa cousine Hasna Ait Boulahcen, 26 ans et également morte dans l'assaut de lui acheter deux costumes pour se fondre dans le décor. Deux housses ont été retrouvées par les enquêteurs dans les gravats de l'appartement de Saint-Denis.

Son complice présumé est l’homme vu à ses côtés dans le métro à Montreuil puis dans Paris le soir des attentats et dont l’ADN a aussi été retrouvé dans l’appartement de Saint-Denis où il s'était réfugié comme Abdelhamid Abaaoud. Cet homme qui a actionné son gilet ou sa ceinture explosive lors de l'intervention du Raid vers 7h30 du matin pourrait être le troisième homme, avec Abdelhamid Abaaoud et Brahim Abdeslam, du commando des terrasses.

180.000 employés et des transports de masse

Le quartier de la Défense est fréquenté chaque jour par près de 180.000 employés, selon l’Epadesa, l'établissement public en charge du développement de La Défense. On y trouve 3.000 entreprises majeures comme EDF ou Total mais aussi une antenne du ministère de l'Ecologie. Le centre commercial des Quatre Temps a lui été fréquenté par 45,8 millions de personnes pour l'année 2014.

Le secteur est desservi par deux lignes de transports très fréquentées, la ligne A du RER et la ligne 1 du métro.

François Molins a également retracé le parcours d'Abdelhamid Abaaoud, établi grâce à une ligne téléphonique en lien avec les autres commandos, notamment Bilal Hadfi, l'un des trois kamikazes du Stade de France. En outre, "la géolocalisation de la ligne présumée d'Abdelhamid Abaaoud a attesté entre 22h28 et 00h28 d'une présence dans les 12ème, 11ème et 10ème arrondissements, et notamment à proximité du Bataclan. Ainsi, on peut penser qu'il est revenu sur les scènes de crime", ajoute le magistrat.

Abdelhamid Abaaoud a ensuite retrouvé sa cousine mardi soir, à Aubervilliers, où il l'attendait "caché dans un buisson avec un second individu", selon François Molins. Quelques heures plus tard, alors que les trois s'installent dans l'appartement de Saint-Denis, les enquêteurs bouclent la zone avant de donner l'assaut vers 4h30 du matin.

S.A. avec Cécile Ollivier