BFMTV

Attentat à Nice: ce que l’on sait des victimes

La médecine légale, sur la Promenade des Anglais, évacue les corps un à un après l'attentat meurtrier qui s'est produit le 14 juillet 2016.

La médecine légale, sur la Promenade des Anglais, évacue les corps un à un après l'attentat meurtrier qui s'est produit le 14 juillet 2016. - Boris Horvat - AFP

Selon un bilan encore provisoire, au moins 84 personnes sont mortes, dont 10 enfants et adolescents, dans l’attentat perpétré jeudi soir à Nice, par le conducteur d’un poids lourd qui a foncé dans la foule. Niçois, touristes, enfants, le profil des victimes commence à se dessiner.

S'il est encore trop tôt pour connaître formellement leurs identités, le profil de certaines des victimes de l'attaque perpétrée jeudi en fin de soirée, à Nice, par le chauffeur d'un camion de 19 tonnes, commence à se dessiner. Parmi les 84 morts se trouvent plusieurs étrangers, qui étaient en vacances ou de passage dans la région, mais aussi des enfants. Le procureur de la République de Paris François Molins a ainsi indiqué ce vendredi après-midi que 10 enfants et adolescents ont été recensés parmi les morts. 

Deux Américains parmi les morts

Le chauffeur ayant foncé dans la foule avec un poids lourd sur la Promenade des Anglais, à Nice, à la fin du feu d’artifice du 14-Juillet, a fait au moins 84 morts. Un bilan qui pourrait encore s’alourdir puisque une cinquantaine de personnes sont toujours hospitalisées en urgence absolue, a indiqué François Hollande ce vendredi. Le procureur de Paris François Molins a donné le détail des chiffres ce vendredi. L'attaque a fait "202 blessés, dont 52 en état d'urgence absolue" qui sont "entre la vie et la mort", parmi lesquels 25 sont encore en réanimation.

Si les identités des victimes restent pour l’heure inconnues, la présence, parmi les morts, de nombreux étrangers, en vacances sur la Côte d’Azur, mais aussi d’enfants, est avérée. Les Etats-Unis ont ainsi annoncé la mort de deux citoyens américains dans l’attentat. Selon le quotidien texan American-Statesman, les deux victimes, originaires de la région d'Austin, sont Sean Copeland, 51 ans, et son fils Brodie, 11 ans, qui passaient des vacances en famille à Nice après avoir visité Pampelune et Barcelone en Espagne.

Plusieurs victimes étrangères

Parmi les victimes françaises connues figure le numéro 2 de la police aux frontières (PAF) des Alpes-Maritimes, le commissaire Emmanuel Grout. Agé de 48 ans, il était hors service au moment de l'accident, et était venu assister au feu d'artifice avec sa compagne, elle-même commissaire de police, et la fille de cette dernière.

Selon les autorités berlinoises, trois Allemands ont trouvé la mort à Nice, jeudi. Il s'agit de deux élèves et leur professeur de l’école Paula Fürst Schule, un établissement scolaire berlinois. Selon la presse allemande, ces élèves et leur professeur faisaient partie d’une classe en voyage scolaire pour fêter leur baccalauréat. Par ailleurs, selon la télévision britannique ITV, 28 écoliers faisant partie de ce voyage sont toujours introuvables. 

Une Russe fait également partie des victimes étrangères de l'attentat de Nice, a annoncé le ministère russe des Affaires étrangères sur le réseau social Facebook. Selon l'Académie russe des finances, il s'agit d'une étudiante de 20 ans, identifiée sous le nom de Viktoria Savchenko.

Le ministère des Affaires étrangères suisse a annoncé le décès d'une ressortissante suisse de 54 ans, originaire du Tessin, nommée Linda Casanova Siccardi. 

D'après l'édition Maghreb du Huffington Post, citant une source consulaire, deux victimes marocaines sont à déplorer. Il s'agirait d'une femme et d'un enfant. Trois Tunisiens sont également morts: une jeune femme née en 1985, un jeune homme né en 1987, et un quinquagénaire qui travaillait à Nice, selon le ministère tunisien des Affaires étrangères. 

Une Arménienne a également été tuée lors de l'attaque, a déclaré dans un communiqué le ministère arménien des Affaires étrangères tandis que leur homologue ukrainien a lui aussi fait part de la mort d'un de ses citoyens. Un citoyen ukrainien fait également partie des blessés. 

Selon le journal irlandais Independent, un Irlandais se trouverait à l'hôpital, dans un état critique. 

De son côté, le journal italien La Repubblica fait état d'au moins quatre citoyens italiens portés disparus à Nice, et activement recherchés. Même situation en Belgique, où le ministère des Affaires étrangères belge a indiqué être sans nouvelles d'une vingtaine de ressortissants. 

Une cinquantaine d’enfants hospitalisés

L’attaque a tué dix enfants et adolescents. Une cinquantaine d'enfants ont été hospitalisés à la fondation Lanval, hôpital pédiatrique de Nice, et deux d’entre eux ont succombé à leurs blessures ce vendredi matin. "A 7 heures on a constaté deux décès d'enfants" au cours d'interventions chirurgicales, "d'autres sont encore entre la vie et la mort", a précisé la responsable de la communication de l’hôpital, Stéphanie Simpson.

A.S.