BFMTV
Terrorisme

Attaque à Paris: des témoins décrivent la détermination glaçante du terroriste

Plusieurs personnes ont aperçu l'auteur de l'attaque au couteau à Paris, samedi soir, juste avant qu'il ne soit abattu par les forces de l'ordre. Ils décrivent un homme prêt à tout pour tuer des policiers.

Des images effroyables, qu'ils n'oublieront jamais. Les témoins présents dans le deuxième arrondissement de Paris au moment où l'auteur de l'attaque au couteau est passé à l'acte samedi soir, tuant un homme et blessant quatre autres personnes, décrivent un homme "déterminé".

"En voyant un barrage de policiers comme ça, on se dit que toute personne se serait arrêtée. Mais lui pas du tout, il a carrément attaqué les policiers", raconte Hayfa au micro de BFMTV.

"Il était tellement déterminé et ne voyait plus rien, que les policiers face à lui, on aurait dit qu’il voulait vraiment les attaquer. C’est là que j’ai compris qu’il se passait vraiment quelque chose de grave et qu’il avait vraiment l’intention de les attaquer", poursuit-elle. 

"C'était glaçant"

De son côté, Romain, qui passait une commande au Starbucks de l'avenue de l'Opéra avec sa femme et son fils lorsqu'il a aperçu l'assaillant, était étonné du physique de ce dernier.

"Il avait une barbe pas très longue, était habillé normalement. Il ne correspondait pas au stéréotype" du jihadiste, explique-t-il à l'AFP. 

Il décrit également un homme au sang froid, dont l'attitude "contrastait" avec la panique ambiante.

"Il s'est approché calmement, ça contrastait avec la panique qu'il y avait autour de lui, les gens qui criaient et couraient. Il a dit 'Allah Akbar', deux fois, tout doucement, c'était glaçant.

On a fermé la porte du restaurant à clé, du coup il a fait demi-tour. Un taxi s'est arrêté à son niveau. Il a donné plusieurs coups de couteau par la fenêtre, que le conducteur a réussi à esquiver, puis il a poursuivi son chemin" vers la rue Marsollier.

L'assaillant, un Français d'origine tchétchène né en 1997, fiché S, a finalement été abattu par les policiers moins de cinq minutes après leur arrivée sur les lieux. Il est officiellement déclaré mort à 21h24.

C. P. avec AFP