BFMTV

Soupçons de fuites au bac: les quatre suspects présentés à la justice

Les quatre personnes qui ont été présentées à la justice ce vendredi dans le cadre de l'enquête sur des soupçons de fraude au baccalauréat ont été mises en examen.

Quatre personnes ont été mises en examen ce vendredi soir pour complicité de fraude dans un examen, dans l'enquête sur des soupçons de fraude lors des épreuves de mathématiques du baccalauréat, a-t-on appris du parquet de Paris. Ces quatre personnes ont été placées sous contrôle judiciaire conformément aux réquisitions du parquet

Un couple d'adultes avait été mis en examen plus tôt dans la journée, et deux candidats avaient été présentés à la justice. L'homme, un surveillant dans un établissement privé sous contrat, est soupçonné d'avoir eu accès aux sujets et de les avoir revendus, tandis qu'elle serait intervenue dans la remise des sujets aux candidats. Les deux candidats mis en examen sont pour leur part soupçonnés d'avoir acheté les sujets.

Parmi ces quatre mises en examen, deux l'ont été des chefs de "fraude aux examens et recel de délit" (abus de confiance), l'une a été mise en examen pour "complicité de fraude aux examens et de recel de délit" (abus de confiance). Enfin, la personne née en 1982 a été mise en examen des chefs d'"abus de confiance et complicité de fraude aux examens".

Objectifs de résultat

Nées en 1982, les deux personnes mises en examen sont un surveillant d'un lycée privé de Créteil qui y travaille depuis de nombreuses années et sa compagne.

L'établissement où il travaillait était également centre d'examen, le mis en examen a donc fait passer les épreuves du baccalauréat à ses élèves. Son avocat Maître Samuel Habib nous indique qu'il était pris en tenaille entre les objectifs de résultat de l'établissement et la complicité qu'il avait, très forte, avec ses élèves.

Ce dernier insiste sur le fait qu'il n'était pas l'instigateur de la fraude, une version à laquelle le juge d'instruction semble croire, puisqu'il l'homme a été mis en examen pour "complicité". Concernant sa compagne, son avocat assure que sa cliente "ne savait pas ce qu'elle transmettait aux élèves à ce moment-là." 

21 personnes placées en garde à vue

Parmi les élèves, l'un, âgé de 19 ans et bon élève, se trouve toujours devant le juge. Nous n'avons pas d'information à l'heure actuelle sur le dernier candidat.

Une information judiciaire a été ouverte ce vendredi par le parquet, des chefs de "fraude dans un examen", "abus de confiance" et "recel" de ce délit. Les deux candidats sont soupçonnés d'avoir acheté les sujets. Au total, 21 personnes avaient été placées en garde à vue dans cette affaire et 17 d'entre elles ont été remises en liberté.

Igor Sahiri avec Esther Paolini