BFMTV

Qui est l'avocat Randall Schwerdorffer, qui défend Jonathann Daval?

Randall Schwerdorffer, l'un des deux avocats de Jonathann Daval

Randall Schwerdorffer, l'un des deux avocats de Jonathann Daval - Sébastien Bozon-AFP

Randall Schwerdorffer est l'un des deux avocats de Jonathann Daval, qui a avoué ce mardi avoir tué son épouse, Alexia Daval. Durant la garde à vue de ce dernier, ce pénaliste inscrit au barreau de Besançon s'est largement exprimé sur la personnalité de son client.

Ils sont les avocats de Jonathann Daval, qui a avoué ce mardi le meurtre de son épouse Alexia. Ornella Spatafora et Randall Schwerdorffer assurent la défense de cet informaticien de 34 ans qui, tel qu'ils le décrivent, n'est "pas un meurtrier" ni "un assassin" mais "un jeune homme qui, dans une crise de couple, a effectivement, de façon accidentelle, occasionné la mort de son épouse".

"Jugé pour trois, quatre secondes de sa vie"

Ce sont les mots que Randall Schwerdorffer, avocat pénaliste au barreau de Besançon, a employés ce mardi en fin de journée lors d'un point presse, évoquant la prochaine mise en examen de son client. Ce dernier a également déclaré que Jonathann Daval allait "être jugé pour trois, quatre secondes de sa vie".

Lundi, alors que Jonathann Daval est placé en garde à vue, Randall Schwerdorffer affirme que son client "s'y attendait", et qu'il est "très serein". "Jonathann m'a confirmé qu'en aucun cas il était lié d'une façon ou d'une autre au décès de son épouse", ajoute le conseil.

"J'ai des questions à poser à mon client"

Mais quelques heures plus tard, les mots ne sont plus les mêmes. Les éléments nouveaux de l'enquête sont sortis: le véhicule de fonction du mari a été analysé et les enquêteurs ont la preuve qu'il a bougé pendant la nuit précédant le signalement de la disparition d'Alexia. Des traces de pneu trouvées près du corps de la jeune femme ont des similitudes avec le véhicule. "Jonathann Daval n'a pas d'explications et pour être clair, moi non plus." 

Mardi matin, il paraît même se désolidariser du suspect. "Ce matin, j'ai des questions à poser à mon client". L'avocat va jusqu'à déclarer que "Jonathann n'est pas soupçonné par hasard" et que "la perquisition n'a pas été faite pour rien".

En fin d'après-midi, le mari d'Alexia Daval avoue finalement avoir tué son épouse par accident. Le soir-même, sur le plateau de BFMTV, l'avocat révèle alors que Jonathann Daval a été victime de violences de la part de son épouse: "C’est un couple dont malheureusement l’un des conjoints était violent mais ce n’est pas celui auquel on pense, c’est-à-dire qu’Alexia, en période de crise, pouvait avoir des accès de violence extrêmement importants à l’encontre de son compagnon."

Un avocat "réaliste et très franc"

Cette défense a rapidement fait polémique. La Secrétaire d'Etat chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, a notamment dénoncé un exemple de "victim-blaming", qui revient à tenir la victime pour responsable des faits qu'elle a subi.

L'avocat des parents d'Alexia Daval est lui resté très prudent mercredi lors d'une conférence de presse, défendant même le "réalisme" et la "franchise" de son collègue.

"Pour bien connaître maître Schwerdorffer, pour qui j'ai la plus profonde amitié et estime, c'est quelqu'un de très réaliste et de très franc. S'il dit ça ce n'est pas comme certains de nos confrères pour un effet de bluff ou pour scandaliser le ministère du Droit des femmes. S'il le dit c'est, non seulement qu'il le pense, mais qu'il le sait."

Randall Schwerdorffer a par le passé défendu le père et le frère d'une femme, Aurélia Varlet, abattue de deux coups de fusil par son ancien compagnon, rapportait France 3 Bourgogne Franche-Comté. En 2015, il était l'un des avocats d'un homme qui a été condamné à vingt ans de prison pour le meurtre d'une femme, racontait L'Est républicain.

Céline Hussonnois-Alaya