BFMTV

Propos "anti-flic" de Yann Moix: le syndicat Alliance police dénonce un "déshonneur pour les policiers"

Le secrétaire national du syndicat Alliance Police a demandé ce lundi à "tous les policiers" de saisir le CSA après les propos anti-policiers tenus par Yann Moix sur C8 le week-end dernier.

Le secrétaire national du syndicat Alliance Police Stanislas Gaudon a réagi ce lundi sur notre antenne aux propos tenus ce week-end par l'écrivain et polémiste Yann Moix, qui a mené une charge virulente contre les forces de l'ordre. 

"Nous allons réagir évidemment à ces propos scandaleux, inadmissibles", a-t-il assuré sur notre antenne.

"C'est une insulte, un déshonneur pour les policiers, parce que c'est une insulte aussi aux 430 policiers par mois qui sont blessés, aux sept policiers tués l'année dernière et c'est une insulte aussi au travail au quotidien de nos collègues qui oeuvrent dans des quartiers difficiles où on n'hésite pas, comme à Viry-Châtillon, à jeter des cocktails Molotov, à brûler des policiers", a poursuivi Stanislas Gaudon. 

Il a par ailleurs indiqué que la structure allait "continuer à demander au ministre de l'Intérieur de déposer plainte", "parce qu'il a l'autorité légitime pour défendre les policiers", a-t-il fait valoir. 

"C'est la chronique de trop"

Le secrétaire national d'Alliance Police a également demandé à "tous les policiers de France, d'outre mer, qui sont en service à l'étranger", de saisir le CSA après le passage télévisé de Yann Moix et déclaré qu'une pétition suivrait cette action. 

"Nous allons l'accompagner d'une pétition. Nous allons nous réserver le droit de rencontrer monsieur Yann Moix. Il se peut qu'il rencontre des policiers dans son quotidien, peut-être quand il va à une émission, peut-être lorsqu'il veut accéder à des plateaux télé et encore vociférer sur le policier. Je vous le dis, notre profession est en colère aujourd'hui, très en colère, et nous n'allons par en rester là, c'est la chronique de trop", a-t-il martelé. 

Dans l'émission Les Terriens du samedi diffusée sur C8, l'écrivain Yann Moix a lancé: "Si vous venez dire ici que les policiers ont peur, vous savez bien que la faiblesse attise la haine: dire que vous chiez dans votre froc, alors que vous faites un métier qui devrait prendre cette peur en compte...".

Le polémiste a également accusé les policiers de se "victimiser à longueur d'émission de télévision" alors que leurs "cibles préférées sont les pauvres et les milieux défavorisés". Yann Moix s'est dit "spectateur du harcèlement (qu'ils pratiquent) sur des gens inoffensifs". "Effectivement, la peur au ventre, vous n'avez pas les couilles d'aller dans des endroits dangereux", a-t-il ajouté.

L.A.