BFMTV

Procès des époux Balkany: absente à l'audience, Isabelle Balkany suit le procès sur Twitter

La maire adjointe de Levallois-Perret, hospitalisée il y a un mois et demi après une tentative de suicide, est absente depuis le début du procès.

Absente du tribunal, Isabelle Balkany ne manque pourtant pas une miette des audiences. Depuis le début de son procès, notamment pour blanchiment de fraude fiscale, la maire-adjointe de Levallois-Perret suit le compte-rendu en temps réel des journalistes sur les réseaux sociaux.

"En pleine dépression"

Il y a un mois, après quelques jours d'audience, un journaliste s'était ainsi étonné de voir l'adjointe "aimer" un des messages postés sur Twitter. 

"Elle suit les débats mais elle ne regarde pas la télévision", confirme le maire de Levallois-Perret, Patrick Balkany.

"Elle voulait vraiment venir. Mais les médecins disent qu'elle n'est pas capable de supporter ça maintenant. Elle est encore en pleine dépression", affirme-t-il. Isabelle Balkany est restée près d'un mois hospitalisée après une tentative de suicide le 1er Mai dernier.

Second réquisitoire attendu jeudi

Sa dépression a été évoquée dès le premier jour par son avocat dans une lettre qu'elle avait écrite pour le tribunal.

"Monsieur le président, je ne suis pas en mesure d'assister à l'audience. Le choc émotionnel provoqué par la médiatisation outrancière m'est devenu insupportable", expliquait l'adjointe de Levallois-Perret. 

Dans le premier volet du procès portant sur le seul délit de fraude fiscale, le parquet national financier a requis mi-mai quatre ans de prison, avec mandat de dépôt, contre Patrick Balkany, deux ans ferme contre son épouse Isabelle, et dix ans d'inéligibilité contre eux deux. Le second réquisitoire, attendu jeudi, pourrait être bien plus lourd. 

Benjamin Rieth