BFMTV

Procès de Jonathann Daval: ce que la famille d'Alexia Fouillot attend des audiences

Le procès de Jonathann Daval débute ce lundi devant les assises de la Haute-Saône. En prélude aux audiences, les parents de la victime et les avocats des parties civiles leurs attentes.

Le procès de Jonathann Daval, qui a reconnu avoir tué son épouse Alexia Fouillot en octobre 2017, débute ce lundi devant la cour d'assises de la Haute-Saône à Vesoul. Il durera cinq jours. Arrivant au tribunal, Isabelle et Jean-Pierre Fouillot, les parents de la victime, ont confié ce qu'ils espéraient du procès devant nos caméras.

"Quelle histoire, il va nous sortir? Oui, on est là pour avoir de nouvelles révélations et mettre en exergue tout ce qu'a subi Alexia. On ne ferait pas ça à un animal, c'est l'horreur la plus totale", a lancé Isabelle Fouillot tandis que son mari se félicitait: "On est bien entouré, c'est le principal".

>> EN DIRECT - Suivez l'ouverture du procès de Jonathann Daval

"Une peine juste, pas une peine exemplaire"

Jean-Hubert Portejoie, l'un des avocats des époux Fouillot, de leur fille Stéphanie et de son mari Grégory, est également intervenu ce lundi matin sur BFMTV, en duplex depuis Vesoul:

"La famille Fouillot a toujours été dans la modération, jamais dans l'outrance. Mais la modération, ce n'est pas le pardon. Ils n'attendent pas de peine exemplaire - d'ailleurs la peine exemplaire n'existe pas - ils attendent une peine juste, une peine comprise par eux, qui tiendra compte de leur douleur et des mensonges récurrents de Jonathann Daval."

Un double visage

Il a ensuite évoqué l'accusé: "Les parties civiles sont impatientes notamment parce que depuis quelques jours nous avons lu dans la presse que Jonathann Daval annonçait des révélations, des choses qu'il n'aurait jamais dites au cours de l'instruction". C'est en tout cas ce qu'a affirmé sa mère, Martine Henry, dans une interview à L'Est républicain.

Jean-Hubert Portejoie a enchaîné: "J'espère que ces révélations permettront d'obtenir une réalité judiciaire car il y a encore de nombreuses zones d'ombre dans ce dossier je pense notamment à l'éventuelle préméditation, à l'éventuelle complicité, et puis il faudra qu'il s'explique sur le soir des faits. Comment on en arrive là, comment on en arrive à frapper son épouse d'une quinzaine de coups de poing et à l'étrangler pendant quatre à cinq minutes?"

"Comment comprendre ce qu'il s'est passé?", s'est également interrogé sur BFMTV Caty Richard, avocate d'une partie de la famille d'Alexia Fouillot. "Jonathann leur a livré toute sa vie durant un double visage, il n'est jamais authentique. (...) Ce qu'on attend aujourd'hui, c'est de voir son vrai visage." "Il est certain qu'il s'est passé plus de choses qu'il n'en a reconnues, je pense notamment à une soumission chimique d'Alexia", a-t-elle achevé. Les proches de la jeune femme soupçonnent en effet son époux de l'avoir intoxiquée pendant de longs mois avant sa mort.

>> Daval, la série: les épisodes 1 et 2 de la série documentaire de BFMTV sont disponibles en replay et en version podcast, les épisodes 3 et 4 sont à découvrir ce mardi à 20H50.

Robin Verner
Robin Verner Journaliste BFMTV