BFMTV

Pourquoi Laeticia Hallyday change d'avocats

Laeticia Hallyday s'entoure de quatre avocats.

Laeticia Hallyday s'entoure de quatre avocats. - AFP

Laeticia Hallyday, embarquée dans une procédure judiciaire autour du testament de Johnny Hallyday, a changé d'avocats. Des conseils discrets et proches d'elle.

Un changement de stratégie opéré juste après deux défaites judiciaires? Laeticia Hallyday a décidé de changer d'avocats pour sa bataille judiciaire qui l'oppose à Laura Smet et David Hallyday autour de l'héritage du chanteur mort en décembre 2017. Jusqu'alors défendue par un seul conseil, Laeticia Hallyday s'est entourée de quatre avocats, a appris BFMTV, confirmant une information du Point. Quatre avocats discrets, expérimentés mais pas particulièrement spécialisés en droit des successions.

Laeticia Hallyday a misé sur la confiance avec des avocats qu'elle connait et proche de sa famille. Pour la représenter, l'épouse de Johnny Hallyday a choisi Me David Gordon Krief, un avocat parisien rompu à la pratique du contentieux des affaires et qui a la réputation d'être un professionnel sérieux. Il sera épaulé par deux avocats montpelliérains, Alain Scheuer et Gilles Gauer. Ce choix ne doit rien au hasard puisque le premier est l'avocat historique d'André Boudou, le père de Laeticia Hallyday, avec lequel elle s'est réconcilié il y a tout juste un mois et demi.

Des avocats proches du clan Boudou

Alain Scheuer, mais aussi Gilles Gauer, avocat pénaliste, ont assisté André Boudou dans ses différents avec la justice principalement liés à des problèmes fiscaux ces dernières années. Un quatrième nom vient compléter cette équipe de défense: celui de Jacques Verrechia. Cet avocat réputé, spécialisé en propriété intellectuelle, défendra les intérêts de Jade et Joy, les deux filles de Laeticia Hallyday.

Cet avocat, qui s'y connait en matière de droit de la musique, est un proche de Johnny Hallyday qu'il a défendu dans les années 80 et jusqu'au début des années 2000. Il a assisté d'ailleurs très discrètement aux premières audiences qui ont eu lieu ces derniers mois pour examiner le litige entre Laeticia Hallyday et les deux aînés du chanteur.

Ce changement intervient après deux revers judiciaires pour Laeticia Hallyday qui entame désormais une deuxième bataille dans son conflit qui l'oppose à David Hallyday et Laura Smet.

Dans cette nouvelle phase judiciaire, Laeticia Hallyday a d'ailleurs choisi, pour une question de procédure, de séparer la défense de ses intérêts de celle de ses filles Jade et Joy. Selon nos informations, ceux qui ont vu le dossier lui ont conseillé d'avancer d'autres arguments, de bons arguments en sa faveur, qui jusqu'alors n'avaient pas été avancés par son avocat.

Plusieurs défaites judiciaires

En 18 mois, David Hallyday et Laura Smet ont obtenu le gel du patrimoine immobilier français de Johnny Hallyday mais aussi d'une partie des royalties versées par les maisons de disque au titre des ventes d'albums de Johnny Hallyday. Le 28 mai dernier, le tribunal de grande instance de Nanterre s'est déclaré compétent pour trancher ce litige. Les juges ont estimé que Johnny Hallyday avait gardé jusqu'au bout de sa vie la nationalité française mais surtout était résident français au moment de son décès. Un élément justifiant la compétence de la justice française pour évaluer à qui doit revenir l'héritage du chanteur.

La défense de Laeticia Hallyday a fait appel de cette dernière décision. La cour d'appel de Versailles tranchera la question le 6 novembre prochain. Une nouvelle échéance judiciaire avec un changement de stratégie? Ce nouveau pool d'avocats favorisera-t-il le dialogue avec les avocats de David Hallyday et Laura Smet pour obtenir un accord? Des négociations avaient eu lieu entre les deux clans mais n'avaient pas pu aboutir.

Justine Chevalier avec Cécile Danré et Rym Bey