BFMTV

Nucléaire: l'Eglise protestante polynésienne attaquera la France pour crime contre l'humanité 

Le monument dédié aux victimes du nucléaire (illustration) - Gregory Boissy - AFP

Le monument dédié aux victimes du nucléaire (illustration) - Gregory Boissy - AFP - -

L'Eglise protestante polynésienne va attaquer la France pour crimes contre l'humanité en raison des conséquences des essais nucléaires dans l'archipel.

L'Eglise protestante Maohi qui regroupe les protestants de Polynésie française durcit le ton. Elle va attaquer la France pour crimes contre l'humanité en raison des conséquences des essais nucléaires dans l'archipel, a-t-elle annoncé à Tahiti en conclusion de son 132ème synode.

"C'est un crime contre l'humanité parce que les essais nucléaires français nous ont été imposés, il y a eu des morts, et il y aura encore les générations futures qui vont souffrir de ces essais nucléaires" a déclaré le leader indépendantiste à la presse locale.

Le président de l'Eglise protestante Maohi a également salué une décision "historique" sur la chaîne locale TNTV : "Ce n'est pas une histoire passée, c'est une histoire qui va durer des milliers d'années".

La puissante église protestante polynésienne prend régulièrement des positions à connotation politique et s'est déjà opposée aux essais nucléaires. Avec cette plainte, elle durcit le ton. Les Polynésiens demandent l'indemnisation des patients touchés par des maladies radio-induites, la pérennisation de la dette nucléaire (un versement de l'Etat qui a baissé à plusieurs reprises depuis la fin des essais), ou encore la création d'un mémorial. Le Président François Hollande s'était engagé à accéder à ces requêtes lors de sa venue à Papeete en février.
la rédaction avec AFP