BFMTV

Mort d'Elisa Pilarski: la police judiciaire de Creil se saisit de l'enquête

Élisa, la jeune femme enceinte tuée par des chiens, dans une forêt de l'Aisne.

Élisa, la jeune femme enceinte tuée par des chiens, dans une forêt de l'Aisne. - Facebook

INFO BFMTV - La police judiciaire de Creil (Oise) s'est saisie de l'enquête concernant la mort de la jeune femme de 29 ans dans la forêt de Retz, a-t-on appris ce jeudi soir de sources concordantes.

Elisa Pilarski, une jeune femme de 29 ans, a été retrouvée morte samedi par son mari, près d'un sentier en forêt de Retz, dans l'Aisne), où elle promenait son chien. La section de recherches d'Amiens, dans la Somme, qui était jusque-là chargée des investigations, s'est finalement dessaisie de l'enquête au profit de la police judiciaire de Creil, dans le département de l'Oise, a-t-on appris ce jeudi soir de sources concordantes. 

D'après les premières constatations, la victime, enceinte de six mois, est morte d'une "hémorragie consécutive à plusieurs morsures aux membres supérieurs et inférieurs ainsi qu'à la tête".

Trois hypothèses étudiées par les enquêteurs

Trois hypothèses sont étudiées par les enquêteurs. Elisa Pilarski a pu être attaquée par son propre animal ou par un chien errant, mais aussi par les chiens qui participaient à une chasse à courre dans la forêt ce jour-là. Un scénario que réfute la société de vénerie, ce jeudi soir, affirmant que les vétérinaires mandatés par la gendarmerie n'ont relevé aucune trace de morsure sur les 62 animaux de l'équipage. Le chien d'Elisa Pilarski, Curtis, avait lui été retrouvé blessé, portant plusieurs morsures de chien.

Si la section de recherches d'Amiens, dans la Somme, s'était saisie de l'enquête, c'était pour éviter toute collusion, avait indiqué jeudi matin une source proche du dossier à BFMTV, car le commandant du groupement de gendarmerie de l'Aisne était présent lors de la chasse à courre.

Raphaël Maillochon avec Clément Boutin