BFMTV

Marseille: "aucun élément permettant de qualifier cet acte d'acte terroriste"

La police et les médecins travaillent, sur les lieux de l'attaque à la voiture à Marseille qui a fait un mort et un blessé le 21 août 2017

La police et les médecins travaillent, sur les lieux de l'attaque à la voiture à Marseille qui a fait un mort et un blessé le 21 août 2017 - Boris HORVAT / AFP

L'homme qui a foncé sur deux abribus lundi matin a Marseille aurait des antécédents psychiatriques.

L'acte délibéré d'un homme fonçant sur deux abribus à Marseille lundi matin faisant un mort et un blessé ne serait pas un acte terroriste et l'enquête "s'oriente plutôt vers une piste psychiatrique", selon le procureur de la République de Marseille.

Un courrier en lien avec une clinique psychiatrique

"Il n'y a aucun élément permettant en l'état de qualifier cet acte d'acte terroriste", a déclaré à l'AFP le procureur. "On a retrouvé sur lui un courrier en lien avec une clinique psychiatrique et l'on s'oriente plutôt vers cette piste", a-t-il ajouté.

Lundi matin un individu a foncé sur deux abribus dans les 11e et 13e arrondissements, blessant un piéton avant d'en tuer un autre, lors d'une seconde collision. Une femme de 42 ans a perdu la vie.

C.Br. avec AFP