BFMTV

Marseille: décès d'un piéton heurté par un véhicule près d'un abribus, une interpellation 

Un individu a foncé lundi sur deux abribus dans les 13e et 11e arrondissements, blessant un piéton avant d'en tuer un autre, lors d'une seconde collision. Une femme de 42 ans a perdu la vie.

D'après nos informations, un véhicule utilitaire a foncé successivement sur deux abribus, d'abord vers 9h15 dans le 13e arrondissement, puis quelque dix minutes plus tard, sur un second, dans le 11e arrondissement. 

Ces collisions ont fait respectivement un blessé aux jambes et une morte. Une femme de 42 ans a ainsi perdu la vie, fauchée par le véhicule qui a continué sa route.

Selon Nicolas, témoin de la scène joint par BFMTV, il s'agirait d'un acte délibéré car "le camion a dû monter sur le terre-plein pour percuter la dame". Le véhicule a aussi selon lui "pris la fuite".

Interpellation au Vieux-Port, le quartier bouclé

Le conducteur a finalement été interpellé dans le secteur du Vieux-Port. Selon David Reverdy, secrétaire régional adjoint Alliance à Marseille, l"interpellation a été "étonnamment calme" et "sans échange de coups de feu". 

La police a demandé via Twitter d'éviter la zone afin de ne pas interférer avec une opération de police en cours. Le quartier est actuellement bouclé pour permettre une opération de déminage.

Arrêté grâce à un témoin qui a relevé l'immatriculation

Un témoin a révélé que l'homme a pu être retrouvé et arrêté par la bac grâce à la plaque d'immatriculation du véhicule qu'il avait relevée lors de la seconde collision. Le véhicule avait été volé.

L'individu de 35 ans interpellé est connu de la police pour des faits de droit commun, mais inconnu des services de renseignement. Une source proche de l'enquête a révélé que cette homme avait des problèmes psychiatriques. Il ne serait pas originaire de la ville, mais né à La Tronche, en Isère. 

La piste terroriste pas privilégiée

"Il n'y a aucun élément permettant en l'état de qualifier cet acte d'acte terroriste", a déclaré le procureur de la République de Marseille Xavier Tarabeux. "On a retrouvé sur lui un courrier en lien avec une clinique psychiatrique et l'on s'oriente plutôt vers cette piste", a-t-il ajouté.

Ce alors que le mode opératoire à la voiture bélier et la date très proche de celle des attentats en Espagne pouvait y faire penser.

Les polices judiciaires de Marseille et de Lyon ont été saisies.

David Namias