BFMTV

Le Havre: un policier blessé à la main lors d'un rassemblement anti-retraites

Le badge d'un officier de police (photo d'illustration).

Le badge d'un officier de police (photo d'illustration). - Denis Charlet / AFP

Christophe Castaner a indiqué, sur Twitter, condamner "sans réserve" un "acte inqualifiable", après qu'un policier a perdu un doigt lors d'un rassemblement contre la réforme des retraites au Havre.

Un commissaire de police a été grièvement blessé à la main à cause d'un mortier tombé près de lui, ce mercredi, lors d'un rassemblement contre la réforme des retraites, devant la CCI du Havre, selon des sources concordantes à BFMTV. Transporté à l'hôpital en raison d'une phalange arrachée à la main droite, il a finalement perdu un doigt. Un autre commissaire, plus légèrement blessé, a été victime d'acouphènes.

"Une enquête de flagrance a été ouverte pour violences volontaires envers personne dépositaire de l'autorité publique avec armes. Les premières constatations sont en cours. L'enquête est menée par la police judiciaire", a annoncé le procureur de la République.

Castaner condamne "sans réserve l'acte inqualifiable" 

"Je ne peux que condamner avec la plus grande fermeté les actes de violences qui se sont déroulés ce soir à la Chambre de Commerce et d'Industrie et qui ont entraîné la blessure grave d'un officier de police. Rien ne saurait justifier les attaques physiques à des personnes, à fortiori dépositaires de l'autorité publique", a réagi le maire mercredi soir.

De son côté, Christophe Castaner a indiqué, sur Twitter, condamner "sans réserve" un "acte inqualifiable".

Vendredi, environ 150 manifestants opposés à la réforme des retraites avaient envahi la mairie du Havre, empêchant la tenue d'une cérémonie de voeux. Jean-Baptiste Gastinne, le maire du Havre, avait annoncé samedi sur Twitter avoir déposé "une plainte".

Mélanie Vecchio avec Clément Boutin et l'AFP