BFMTV

Le collège Cévenol du Chambon-sur-Lignon, ferme ses portes

Le collège-lycée Cévenol du Chambon-sur-Lingnon, le 11 février 2014

Le collège-lycée Cévenol du Chambon-sur-Lingnon, le 11 février 2014 - -

REPORTAGE - Théâtre en 2011 du meurtre d'Agnès Martin, une pensionnaire de l'établissement, le collège-lycée International Cévenol du Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire) va fermer ses portes à la fin de l'année scolaire. Une équipe de BFMTV est allée à la rencontre de la direction.

"Toute communication sur le collège Cévenol a été rendue inaudible". C'est par ces mots que l'Association unifiée du collège Cévenol, qui gère cet établissement privé du Chambon-sur-Lignon en Haute-Loire, a expliqué sa décision de fermer la structure à la fin de l'année scolaire 2013-2014.

Le "Cévenol" comme l'appelle les habitants, a été le théâtre en 2011 du meurtre d'Agnès Marin par l'un des pensionnaires. Le corps de l'adolescente, violée et torturée, avait été retrouvé calciné dans la forêt entourant le collège-lycée.

La direction explique que depuis ce drame "il y a une nette diminution des élèves". Cette année "87 jeunes sont scolarisés alors que nous avons toujours dit que le minimum pour fonctionner est de 90". André Gast, gérant de l'établissement déplore que ce drame et ses conséquences judiciaires ont plus marqué les esprits des familles que la qualité de l'enseignement: "quand des parents disent "j'emmènerai bien mon enfant au collège Cévenol", la réponse qu'ils ont est "tu l'amènerais là où la petite Agnès a été tuée?"

L'internat placé en redressement judiciaire

Sur le plan financier, ce nombre limité d'élèves pose des problèmes de trésorerie. Même si l'année est facturée près de 11.000 euros aux familles, l'établissement est en proie à de grandes difficultés. En mai 2013 le collège Cévenol a d'ailleurs été placé en redressement judiciaire. Laurent Pasteur, le vice-président de l'association de gestion précise que "les financements nécessaires à la poursuite de l'année scolaire en cours sont prévus". Des moyens qui ne permettent pas de dépasser le mois de juillet et les vacances d'été.

Avec la fermeture du collège-lycée du Cévenol, c'est tout un pan de l'histoire de la commune du Chabon-sur-Lignon qui disparait. L'institution, fondée en 1938 avait joué un rôle important dans la Résistance durant la seconde Guerre Mondiale. Eliane Wauquiez-Motte, maire du village, entend bien mener une réflexion pour donner une seconde vie au domaine.