BFMTV

Chambon-sur-Lignon: la famille d'Agnès déterminée à "aller jusqu'au bout"

La grand-mère d'Agnès est déterminée à "aller jusqu'au bout".

La grand-mère d'Agnès est déterminée à "aller jusqu'au bout". - -

L'appel de Matthieu condamné par la cour d'assises de Haute-Loire à perpétuité pour le viol et le meurtre d'Agnès sera une nouvelle épreuve pour la famille de la victime.

"Ma chère Agnès, d'après les médecins, a mis 25 minutes à mourir, après la collection de coups de couteau porté par ce garçon. Ça a dû lui faire très mal. Alors redouter de recommencer (NDLR: un nouveau procès), non", a commenté le grand père d'Agnès. La jeune fille avait été violée puis tuée en 2011 au collège-lycée international Cévenol.

Les avocats de la défense ont fait appel de la condamnation à la réclusion criminelle à perpétuité prononcée à l'encontre de Matthieu ce samedi. Le jeune homme de 19 ans, 17 ans au moment des faits, venait d'être jugé pour le meurtre d'Agnès Marin par la cour d'assises de Haute-Loire.

"Nous irons jusqu'au bout"

La grand-mère d'Agnès a rappelé à quel point le souvenir d'Agnès hantait sa famille et réaffirmé sa détermination à aller jusqu'au bout.

Quant à l'appel, il n'a nullement surpris maître Szpiner, avocat de la famille de la victime. Le procès devant la cour d'assises d'appel devrait rallonger la procédure d'une année, selon l'avocat.

Condamné au maximum de la peine encourue, Matthieu, souligne encore l'avocat, "ne prend aucun risque", puisqu'il ne saurait être condamné plus sévèrement.


A LIRE AUSSI:

>> Meurtre d'Agnès: Matthieu condamné à la réclusion criminelle à perpétuité

>> Meurtre d'Agnès: dix jours de procès dans la douleur

>> Meurtre d'Agnès: "Ce n'est pas en régulant à l'excès qu'on évitera ce genre de cas"