BFMTV

L'avocat de Marie-Ange Laroche s'interroge sur le business des séries autour de l'affaire Grégory

Invité ce dimanche d'Affaire Suivante, Maître Gérard Welzer estime que le documentaire produit par Netflix revient à "assassiner Bernard Laroche une deuxième fois".

Jamais résolue, l'affaire sans fin du petit Grégory, qui intrigue la France depuis plus de 35 ans, a fait l'objet d'un documentaire produit par Netflix diffusé depuis le 20 novembre 2019. Et elle également prochainement adaptée à la télévision par TF1 qui prépare une série de fictions sur les grandes affaires criminelles françaises. Des projets qui remettent la famille Villemin et les autres protagonistes, sous le feu des projecteurs.

"Je n'ai pas regardé le documentaire Netflix, je ne regarde plus rien", confesse Marie-Ange Laroche, invitée ce dimanche sur notre antenne en compagnie de son avocat. Sa soeur Murielle Bolle a quant à elle été directement touchée par la diffusion de la série et a décidé de porter plainte la semaine dernière après avoir reçu plusieurs courriers de menace.

"Avec cette série, on salit Bernard Laroche. Netflix dit beaucoup de mal sur le juge Lambert qui s'est donné la mort mais ne dit rien sur le juge Simon qui est présenté comme un modèle. Nous ne laisserons pas assassiner une deuxième fois Bernard Laroche par qui que ce soit", assure Maître Gérard Welzer, qui défend l'épouse du défunt.

"Pourquoi ne laisse-t-on pas la famille faire son deuil? Quel est ce business alors que c'est un fiasco? Qui a touché quoi pour la série Netflix?", s'interroge l'avocat qui assure que "tous ceux qui mettent en cause la mémoire de Bernard Laroche feront l'objet de poursuites judiciaires".

Mélanie Rostagnat