BFMTV

Kalinka : Krombach condamné en appel à 15 ans

Dieter Krombach reconnu coupable de violences volontaires aggravées ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Dieter Krombach reconnu coupable de violences volontaires aggravées ayant entraîné la mort sans intention de la donner. - -

Le médecin allemand Dieter Krombach a été condamné en appel à 15 ans de réclusion pour la mort de sa belle-fille Kalinka Bamberski. Ses avocats ont annoncé son pourvoi en cassation.

Dieter Krombach a été condamné en appel jeudi à 15 ans de réclusion pour la mort de Kalinka Bamberski, en 1982, par la cour d'assises du Val-de-Marne qui a retenu la qualification de violences volontaires aggravées ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Dans le box des accusés, le médecin allemand est resté stoïque, recevant, après le verdict, le soutien de sa fille Diana.

"Prouver l'intention criminelle, c'était complexe", a déclaré ému à l'issue du verdict le père de Kalinka, André Bamberski, convaincu que Krombach a tué sa fille après l'avoir violée. "Je me suis battu pour ça", a-t-il-ajouté.

Pourvoi en cassation de Krombach

De son côté, la défense de Dieter Krombach a annoncé son pourvoi en cassation.

"J'ai honte, il rejoint le couloir de la mort. Nous allons nous pourvoir en cassation immédiatement", a déclaré jeudi Maître Philippe Ohayon après la condamnation de son client.

En première instance devant la cour d'assises de Paris en octobre 2011, le médecin allemand avait également été condamné à 15 ans de réclusion.

L'homme âgé de 77 ans comparaissait depuis le 27 novembre devant les assises pour le meurtre de Kalinka Bamberski retrouvée morte le 10 juillet 1982 dans la maison familiale de Lindau, en Bavière, dans des conditions demeurées mystérieuses.