BFMTV

Krombach : "je jure sur Dieu que je n'ai ni violé, ni tué Kalinka"

BFMTV

"Je me retrouve ici depuis trois années sans raison (...). Je jure sur Dieu que je n'ai pas ni violé, ni tué Kalinka", a affirmé le Dieter Krombach devant la cour, d'une voix à peine audible.

Condamné en première instance à 15 ans de réclusion par la cour d'assises de Paris en 2011, Dieter Krombach est accusé du meurtre de sa belle-fille Kalinka Bamberski, retrouvée morte dans de mystérieuses conditions le 10 juillet 1982 dans la maison familiale de Lindau (Bavière).

"Je suis 100 % innocent, il faut toujours des preuves. Il manque un mobile, une preuve (...). J'aimais beaucoup Kalinka, on s'entendait très bien". Dans ses derniers mots à la cour, Dieter Krombach a fait part de son épuisement visible depuis le début des audiences le 27 novembre. "J'aimerais bien ne pas mourir en France", a-t-il demandé.